Agra

Jour 8 (26 fevrier) – Delhi-Agra

Ouf très fatigués ce matin! Fêté trop tard hier, levés trop tôt ce matin ha! Direction station de train. Neha nous avait recommandé de prendre un Uber et c’est chose faite. Omg, j’avais l’impression d’être une diplomate quand le gars est débarqué avec son uniforme blanc. Et le tout pour 40 cennes de plus que ce que ça aurait coûté en rickshaw sans avoir à négocier!  

Train sans histoire, si tu compare à nos expériences de la dernière fois ha! On a des places assignées sur des bancs à 3 là où la dernière fois on était 5 à 6,  le gros luxe! Les gens nous devisagent quand même avec nos packsac mais c’est vrai que dans mon cas, je suis tellement blanche que je glow in the dark!

 

Arrivés à Agra nous sommes embarqués avec Manish, qui est devenu notre chauffeur de rickshaw pour la journée. Je suis pas mal certaine qu’on s’est fait avoir sur le prix mais c’est Agra, c’est touristique, y’a plein de blanc (c’est relatif quand même, nous on reste dans le quartier pas cher alors on en croise pas tant). Bien fripés encore de la ride de train, on part pour un après midi d’exploration. Agra Fort, ma fois grandiose même si on en visite que 30% (le reste est occupé par larmee). C’est ici que Shâh Jahân a été emprisonné par son fils après un uprising, voyant le Taj en mémoire de sa femme de sa fenêtre.

DSC00655

Parce que pour ceux qui connaissent pas l’histoire du Taj Mahal, le même Shâh Jahân en question l’a fait construire comme mausolé pour son épouse quand elle est décédée après avoir accouché de son 14e enfant. La légende dit qu’il était tellement endeuillé que ses cheveux sont tous devenus blanc en une nuit…

Ensuite,  tomb of I’timad-ud-Daulahaussi connu sous le nom de baby taj, un mausolée plus petit avec un travail de maître dans la sculpture du marbre et les détails de gravure. Ce qu’on trouve incroyable, c’est la précision et la rigueur avec laquelle ça a été fait à l’époque alors qu’on a de la misère à suivre un plan quand on construit une maison de nos jours!

DSC00688 DSC00702

Finalement, marche dans les jardins de l’autre côté de la rivière pour admirer le coucher de soleil sur le Taj Mahal! C’est la que les bus de touristes débarquent 15 minutes avant le coucher de soleil.  J’ai aussi réussi à perturber un groupe de gars en leur proposant de prendre leur photo mwahahahahaaaaaaaaaaaaaaa! Simon a aussi conduit le rickshaw pendant un bout comme un pro!

DSC00725

Au chemin du retour, arrêt discuté pour donner une cut à notre chauffeur dans un magasin de bijoux. Ils savent comment te coincer pour acheter! Premièrement madam laissez-moi vous faire une présentation de 15 minutes sur les différentes pierres précieuse et vous dire 75 fois que c’est deux là sont des pierres que vous ne pourrez trouver seulement qu’à Agra.  Et puis quand tu vas quitter on va te proposer 75 fois de te montrer les designs mais ha! On s’est sauvés comme des pros!!!! No can’t buy, travel for a year, husband don’t let me shop!

Souper tranquille (ish) dans notre quartier bruyant et plutôt pauvre. C’est difficile d’ignorer les enfants qui demandent à manger. Face froide, coeur qui fond…. 🙁 Mais même les gens de la place nous disent que c’est mieux de donner aux ONG ou d’acheter de boutiques affiliées à des coop d’artisant.

Bon il est tard et demain levé encore aux aurore (encore?!?)

 

Jour 9 (27 fevrier) Beautiful Taj, Indian planning

Encore un levé beaucoup trop tôt pour cette fois aller voir le Taj (qui était fermé hier) avant la foule au lever de soleil.  Ouin si c’est battre la foule, je ne veux même pas savoir ce que c’est la foule!!!! Il y a plein de blanches en sari et salwar kurta alors je comprends pourquoi je me faisais autant harceler pour en acheter un hier. Personne me croit quand je leurs dis que j’en ai déjà plein à Montréal!!! Après une fouille extensive de mon sac, Simon doit retourner porter en consigne à l’extérieur mon cahier de note et ma frontale. J’ai beau expliquer à ma Mme que je ne sais pas dessiner, elle ne veut pas me laisser mon cahier. En vengeance,  je l’ai dessiné du toit de mon hotel quin!  Voilà ce que ça donne, le Taj était pas ben ben en danger. …

 

20160227_213728

C’est quand même grandiose et comme dirait le lonely planet, aller en Inde sans voir le Taj, c’est comme du chai pas sucré c’est pas pareil. ..

DSC00784

On est allé déjeuner en sortant dans une place recommandée par Manish. Une place…un trou dans le mur dis-je, où tout est en ourdou et le byriani est au poids avec une vieille balance. Le cuisinier a arrêté quelqu’un dans la rue pour traduire notre commande. C’était dé-li-cieux!

Pm très occupé à l’hôtel à essayer de réserver nos trains et activités pour le Rajasthan et parce qu’on est dernière minute, les trains sont plein et les activités ne marchent pas… mais j’avais trouvé un façon de fonctionner jusqu’à ce que le site de train me dise ; max 6 réservations par mois. .. Ahhhh câlaï! Je fais quoi maintenant. .. bah c’est le problème de future Marie Danielle et Simon …

En pm on a aussi été s’acheter des données pour le téléphone pour se retrouver plus facilement quand on marche dans des drôles de place ou quand le chauffeur fais des détours inutiles mais ça a marché seulement une fois à date 🙁 bah au pire c’était 4 $.

Dodo, encore lève tôt demain, train pour Jaipur!

Delhi

Jour 6 (2106/02/24) *Simon vient de me faire penser qu’il faut que je me tienne plus ou moins la date sinon je vais me mêler royalement plus tard!

Baptême de delhi! Je pense qu’on s’était tellement fait à l’idée que ce serait la fin du monde qu’on a été agréablement surpris.  Première surprise, le métro. Pas cher pas cher et chic chic 🙂 En fait, tellement neuf et rempli d’étudiants et de gens qui se rendent au travail. Et c’est des wagons de chez nous. Bombardier rien de moins!

Mettons que le clash est plus que monumental quand tu débarques à Old Delhi….. euhhhkay! Simon s’était mis en tête de ne pas faire Old Delhi la première journée pour qu’on ne soit pas inondés d’informations sensorielles. Il m’a dit : »spice market pis après on va faire New Delhi ». Ouin… Après 1h00 de marche, on a été clairement dans les fins fonds du marché. Allée des cartes de mariage (business florissante en Inde, mourante au Québec), allée des bracelets, allée des vêtements de mariage (omg marie h, t’aurais capoté!)… Mettons que quand on s’est ramassés dans l’allée des valves de plomberie et des poignées de portes, on était pas mal rendus les seuls touristes et personne ne voulait plus rien nous vendre (clairement, les touristes se ramènent rarement des valves de plomberie…). Simon dit qu’on était pas perdus, je dis qu’on savait pas on était où, ce qui revient au même. Au loin, on a vu une file de blancs au bout d’une ruelle. On les as subtilement suivis (tsé, en sifflant, les mains dans les poches ha!) jusqu’à ce qu’on se retrouve devant la mosquée qu’on cherchait!!!! Yeeeee!

Nous sommes allés visiter la dite mosquée, la plus grande de Delhi. Vêtue de mon superbe pardessus/poche de patate mandatory pour les blanches même si ton linge est adéquat, nous avons exploré et grimpé le minaret pour aller voir le chaos du dessus. Escalier en colimaçon en pierre dans la tour,  marches de 11 pouces de hauteur inégales, largeur d’épaule de Simon pas plus, super trip quand tu croises un paquet de madame qui decendent et qui sont crampées de voir des blancs. Sérieux, la dame de 75 ans, je pense qu’elle m’a adoptée quand je l’ai aidée à descendre deux marches Elle m’a attendue en me tendant la main après pour les autres escaliers 🙂

DSC00519

On s’est fait mette dehors à l’heure de la prière (ouin, stealth level… none, y nous ont tout de suit spotté!) et de retour dans le CHAOS! !!!!! Whouhou!  Passé le choc initial, à part que tu dois tenir ta sacoche comme ta vie, c’est quasiment appréciable. Ah, et comme je suis plus grande que tout le monde, attention aux fils électriques qui pendouillent!

On est partis pour dîner dans le New Delhi. Wow, contraste de la mort! Plutôt que d’avoir douze chauffeurs de vélo rickshaw qui « madam, madam, madam », petite allée de commerces et de restaurants coquets autour d’un parc avec un spectacle gratuit. Sérieusement, si ce n’était des klaxons omniprésents, j’ai presque oublié être en Inde.  

On a marche jusqu’au temple Sikh Bangla Saib. Superbe monument. En fait, ce qu’on se rend compte aussi c’est que dans tous les monuments religieux qu’on visite, c’est vraiment un moment de recueillement et de calme au travers de à tempête même si les chants sont parfois, hmm mm, répétitifs? Ça arrive à calmer avant de continuer nos aventures

DSC00548

Au retour on est passés par le parc et on a arrêté pour regarder le show de danse moderne en cours. Un gars pas mal sale c’est accoté sur moi. Je l’ai regardé et je pense que je lui ai dit en français « euh, au pire, dégage! ». Simon a fait un bon mari de lui-même et est venu se mettre entre lui et moi, ce qui a insulté le monsieur qui s’est mis à dire : “we’re in India, I’m allowed”. S’il avait insisté, il se magasinait une taloche mais il est parti. C’est tellement dommage que des gens puissent de façon très honnête penser qu’ils ont tous les droits parce que je suis une blanche, ou parce qu’ils sont des hommes. Mais rassurez vous, je ne me suis pas sentie en danger une seconde, il était seul et intoxiqué et minimum trois monsieur se sont rapprochés pour s’assure que tout était ok.

Fin de la journée plus tranquille, nous avons jasé pas mal longtemps avec le réceptionniste de l’hôtel avant d’aller se coucher complètement brûlés!

Good night Delhi!

 

Jour 7 (25 fevrier) Mere photo!

Ce matin, suite de la découvert de Delhi. On a quand même pris le temps de jaser avec Coraline, Bed and chai guesthouse, chaudement recommandé si vous allez à Delhi, qui nous a aidé à faire un plan plus ou moins des projets pour le Rajasthan. Parce que nous on sait pas trop dans quel ordre logique il faut faire les choses quand tu voyages en train et en bus 🙂

Première visite, Humayun’s tomb. Mon dieu que dans ces temps là, les gens avaient des mausolés qui auraient pu loger tout le village! Très impressionnant!

DSC00566

Deuxième stop sur la ligne jaune après avaient voir dû prendre un rickshaw pour se rendre (on essaie de tout faire à pied mais en chemin, 30 minutes avec des routes impossibles à traverser à l’aller, on a calculé que ça nous coûterait autour de 80 roupies. .. Après un show d’insulte d’un chauffeur qui voulait 250, un autre qui nous l’offre à 20 mais on doit acheter dans un magasin, il y en a un qui a finit pas comprendre. Mais c’est Simon qui deale. .. Contrairement au sud, j’ai l’impression que je fais le small talk une fois embarquée mais c’est l’homme qui deale. .. bah, au pire je sers d’accessoire à côté qui veut pas payer et qui serre les cordes de la bourse ha! C’est commun qu’on embarque et qu’ils nous changent le prix… ou veulent rajouter un stop ce a quoi on ressort aussitôt. C’est tellement une grosse game dans le fond.) Wow super parenthèse!

Deuxième stop donc, Qutub Minar,  mosquée avec un minaret de 73 M de haut érigé à l’époque des rois monghols lorsqu’ils ont conquis Delhi. Beaucoup de très belles ruines, beaucoup de touristes indiens en voyage de noce, beaucoup de photos. OMG, beaucoup de photos! Parce que une chose que l’Inde va nous avoir appris,  c’est l’art de prendre un bon selfie.  Parce que c’est ce que tout le monde fait…. Tout le temps! Il y a un angle à avoir, une face à faire. À force de les observer,  Simon et moi on s’est améliorés!  Preuve à l’appui! Ah, et bien sûr on compte pas le nombre de fois où je me fais demander de poser avec les gens! Mere photo partout en Inde 🙂

DSC00609DSC00608DSC00610

Comme on refuse catégoriquement de payer plus de 20 roupies la ride de retour au métro,  comme à l’allée, on partage avec 2 autres personnes!  Aaaaah, Simon se met en avant me laissant l’art du small talk en anglais cassé, tant de plaisir!  Sauf au retour je pense que le gars avait tellement peur que je l’accuse d’attouchements qu’il était littéralement assis sur son ami pour pas me toucher ha!

Ensuite, direction Gurgaon, ville au sud de Delhi, où on rejoint Neha (la cousine d’Abhi) dans le cyber hub pour souper. Wow! Là pour vrai, on ne se pense plus à Delhi! Mail en plein air, restos, personne ne nous regarde en fait, on blend in! Aaaaah, un peu de repos! On s’est délectés de drinks et de vin (simon adore la bouffe indienne mais il a toujours sa phobie d’avoir une écouerantite aiguë sans préavis alors, on varie les plaisirs) avant de revenir en ville sans histoire… à part qu’une équipe au complet de sport de petites filles de 12 ans qui se désorganisent de bonheur quand je dis oui à prendre une photo avec elles! Ça a distrait tout le monde pendant un bout… même si je m’entête à répéter à tout le monde que je ne suis pas famous at all 🙂

DSC00630

Bonne nuit à 12h45am on se lève dans 4 heures pour partir pour Agra xxxx