Archives de catégorie : voyage de noce

Phaplu, Taksin…changez de côté, vous vous être encore trompés? Kathmanduuuu!

21 avril- Jeep day!

Ce matin on se lève aux aurores, genre 4h30am. Est ce qu’on considère que c’est encore la nuit en fait??? Bon, tout ça pour dire qu’on part avec nos pacsacs bien paquetés parce qu’on va les trainer nous même comme des grands pour aller rejoindre notre jeep à Bauddha gate à 10 minutes de marche dans les ruelles et autour du gigantesque temple. Il est 5h30 et les rues sont… bondées?!? Sérieusement, je pense qu’il y a un genre de festival au temple parce qu’il y a encore plus de gens que pendant l’après-midi!

Après 2 appels dans lesquels on a confirmé à notre chauffeur que oui on est là et oui on est les 2 seuls blancs à un mile à la ronde, il nous a trouvé. Mon plan? Essayer d’avoir la place assise en avant pour éviter le mal de coeur comme j’ai l’estomac pas top encore… Les jeeps ont une place passager à l’avant et 2 rangées de 4 places à l’arrière. Après m’être ostinée avec un gars qui était dans la première rangée qui me dit « tout le monde est malade en jeep », il a pas plus voulu aller à l’avant alors je chauffeur me laisse la place! Jack pot! En plus, t’as de l’espace, légalement ils ont pas le droit de mettre deux personnes en avant! HA!

Ah…ouin… finalement on s’en fout de la loi et je me ramasse avec une autre fille en avant et un bleu énorme en forme de poignée de porte sur la hanche gauche! Mais j’ai pas eu mal au coeur malgré les 12 heures de trajet. Sérieusement, la route, passée la moitié, c’est vraiment superbe! On monte dans les montagnes et on zigzag donc je suis quand même contente d’être à l’avant avec la fille même si elle a autant le sourire qu’une carpe en attente de sa sentence. On est pris dans un contrôle de police qui sermonne notre chauffeur pour avoir mis deux personnes à l’avant donc pour éviter la contravention, la fille débarque, marche 20m et on la rembarque après le contrôle! Efficient application of the law I’d say!

Simon : L’avantage pour moi d’être à l’arrière bien coincé c’est que ça bouge beaucoup moins de gauche à droite.

On est arrivés un peu barbouillés à Phaplu (dire «Pablo» si vous voulez vous faire comprendre) en « ville » vers 5h00pm. Direction Everest hotel selon la recommandation de notre ami. Très belle guesthouse mais mon dieu que les gens sont aucunement souriants en général comparativement à Kathmandu ou les Annapuranas. Bon, on va se laisser une chance de dormir la dessus! Et le truc de peau à Simon, on commence à le crémer partout parce que une journée de le Jeep à la grosse chaleur = royaume de l’auto-infection! On est maintenant rendu avec deux zones dans le cou, une dans la barbe et une au genou…

22 avril- Phaplu à presque Ringmu

Bon, alors ce matin, on se la coule douce et on se lève super tard, 6h00am! Touristes quoi! Le village au complet est apparement réveillé depuis 4h30 anyways selon le bruit dans la rue alors, c’était vraiment de la paresse! On déjeune, on crème Simon, on paqute les petits et on part.

**Apparté sac à dos. On m’a acheté un nouveau sac a dos pour être plus confortable qu’avec mon vieux MEC de 10ans en rando. Morale? Meh! Premièrement la corde est déjà toute mangée et j’ai dû envoyer une plainte à la compagnie et le confort n’est pas du tout proportionnel au prix. Mais je lui donnerai cet avantage : j’ai apparemment une épaule plus haute que l’autre (dieu qu’on apprend sur soi en voyage haha!) et on peut l’ajuster un peu plus croche que mon autre pour un peu accomoder.  Morale? Amener la prochaine fois mon propre sac pour comparer au magasin! Suggestion de même si certain d’entre vous magasine!***

Alors qu’on monte allègrement en chemin vers le village de Taksindu ou on va dormir une nuit et visiter avant d’aller au village de Pasang et Kusang (le plan c’est d’aider avec la récolte du blé et la construction du temple pendant 5 jours), ouiiiiiiiiiinnnnn! Ça recommence 🙁 Les hauts le coeur de chat qui crachent de boules de poils. Mais je peux forcer la chose, je sais que je suis capable. Mais le paysage est superbe!

DSC03130 (1) DSC03113DSC03129

C’est un Simon un peu inquiet à la pause diner (euh! au milieu de nulle part mais meilleur dal bhat ever!) qui me demande si on devrait revenir à Kathmandu. Moi je suis pas mal trop fière mais quand même moche. Ce qui nous a décidé finalement, c’est plus l’état de Simon. Il s’est maintenant officiellement auto contagié à 6 endroits et ça a de plus en plus l’air d’une infection et non d’un champignon. En fait on rencontre d’autres touristes au retour dont un voyageur chevronné qui a eu de tout sur tout les continents qui nous dit : hmmm this look like herpes you get from bedsheets… QUOIIIIIIIIIIII?????????????????????

Donc, on a été sage et on est revenu vers la « ville » voir le « docteur » à « l’hôpital » pour au moins savoir ce que ce Simon a. Donc, au travers de 3 buildings en reconstruction, on trouve la salle ouverte qui est l’hôpital. Après avoir attendu 15 minutes et assuré l’infirmière 4 fois qu’on allait payer les frais de 1$US pour voir le Dr, un homme de notre âge en adidas et gougounes entre avec un autre patient et l’examine sur le « lit » à côté. Il finit par nous voir et l’infirmière lui dit qu’on était là d’abord. Il vient donc nous voir en laissant cet autre monsieur le chandail relevé. Selon notre compréhension mutuelle de l’anglais, c’est des piqures de moustiques de Chitwan qui se serait un peu infecté, met de la cortisone. Hmmmm, je suis pas docteure cher Dr mais me semble qu’il ne se le donnerait pas à lui même depuis 3 jours si c’était juste une allergie non? et des piqures à retardement? Il a finalement décidé de commencer des antibiotiques et après nous avoir dit 2 fois de ne pas retourner à Kathmandu pour ça, nous a donné notre congé pour retourner voir le monsieur après avoir touché aux plaies de Simon sans gants. J’ai quand même pris ma photo sans l’autre patient tsé! Moi aussi je peux photographier Simon quand il feel pas mwahaha! Ça se fait dans les deux sens!

DSC03137

Qu’à cela ne tienne, moi je ne vais pas mieux non plus, lui je ne le trust pas alors on retourne à Kathmandu le lendemain. Notre monsieur à l’hotel a eu l’air surpris en nous revoyant et on a eu droit à des sourires! Victoire! Donc, demain re levé à 3h30 am…yeeeeee

23-Jeep day… take 2!

Yes! deux fois 12 heures de transport pour une journée de rando, on est tellement des voyageurs efficaces! Cette fois je suis à l’arrière parce que le chauffeur a carrément dit : Too large, I put 2 people in front! Donc, au moins il est franc, tu es trop grosse pour l’avant. N’empêche que comme on est le premier arrêt, j’ai la chance d’être à l’arrière du chauffeur donc ma propre fenêtre. With great window comes great responsability : tu dois être vif comme l’éclair pour rouler la manivelle à chaque nuage de poussière et suivre les cues du chauffeur. Ça fait quelque chose à faire pendant 12 heures!

On a rencontré une sympathique nurse d’un village près de Hewa qui parlait anglais alors le voyage a été pas mal plus agréable. Elle trouvait qu’on avait eu une bonne idée de revenir voir le Dr en ville.

Donc à 17heures, on revient à Sechen, notre guesthouse. Kusang est venu nous voir pour nous aider à planifier notre visite de demain chez le doc avec sa nièce. Le bon côté des choses, c’est que les enfants de Pasang avaient vraiment hâte de voir donc, y’a pas que du mal à être revenus en ville 🙂 S’en suit de longues discussion avec les assurances pour les aviser de notre situation et eux de me dire que ma visite en montagne n’est peut être pas couverte parce que je n’ai pas appelé…GRRRRRRR les montagnes = pas de signal dude! Mais on relaxe… ooooom… oooommmm

24 avril-Kathmandu et Bonne fête Pierre Claude!

Bon, ce matin commence bien, Pasang et Kusang nous emmène à la clinique pour expat chacun sur sa moto. Moi personnellement c’est le highlight de ma journée 🙂

C’est donc en consultation de couple (ce qui fait bien rire l’infirmière) qu’on arrive. J’essaie d’expliquer toute on histoire mais c’est toujours plus hardu quand c’est long et pas dans ta langue…

C’est à ce moment que descendue droit du ciel (pause for dramatic effect!)…une résidente de l’université Laval!!!!! Dr Alexia (je ne me souviens plus de son nom de famille)!!! Premièrement, raconter tes affaires en français ça n’a pas de prix! En plus, elle pense que je ne suis pas folle ou je n’ai pas juste de l’acidité! Yeah on cherche un parasite! … Je pensais pas être aussi heureuse à l’idée d’être peut être colonisée. Seule ombre au tableau, les douleurs et l’examen sont aussi peut être en lien avec des pierres à la vésicule biliaire. Avec la dre népalaise, comme on voyage un an, elles veulent que je passe une écho abdominale en fin pm donc pas de nourriture de 10h00 am à 16h00pm.

Simon: Moi en fait aussi j’ai vraiment bien fait parce que c’est clairement une infection, j’ai besoin d’antibios et apparement qu’on m’avait donné une dose d’enfant au village. Je suis pas petit. meuh.

Donc, on est allés diner avec Pasang et Kusang dans Thamel après avoir fait un peu de shopping. On a choisi le resto avec les meilleures pizza, l’odeur est exquise. Et je les ai regardés manger en me disant que j’allais revenir ha!Je vous met une photo de nos guides/amis/sauveurs/:)

DSC03140

Retour à la clinique et echographie. Résultat : j’ai un beau dedans! Je suis clean ce qui est une excellente nouvelle, pas de roche nulle part! Donc, deuxième étape. *** ATTENTION, Insiyah, ça va parler de choses que tu n’aimes pas, tu peux skipper! :)***

Ma job à temps plein est donc d’essayer de produire un « échantillon » sur demande. Bien sur, ça ne marche pas alors je repars avec mon petit pot stérile à notre hôtel à l’autre bout de la ville (comme plein d’autres patients d’ailleurs, j’en comprends que je ne suis pas la seule à être potentiellement parasitée!)

Donc, retour à l’hôtel avec deux bus. Sérieusement, plus on prend le bus local, plus on y prend gout. Première étape, écouter les petits gars qui se pendent du bus en gueulant vers où ils vont ce qui sonne pour nous comme : « %$#$!#*%#*%#!FDKNCDSKVDKW!$! » Ensuite embarquer dans la dite chose. Soit c’est plein et tu te colles ou c’est vide et tu vas te faire coller. Mais c’est drôle, les gens rient et s’aident. C’est vraiment vivant!

Souper en famille avec Pasang, Pema, les enfants et Kusang, jeux, quiz et bien sur danse! La danse d’Hélène, ils l’ont full pratiqué pendant qu’on était pas là! Même le follow the leader! Ahhh 🙂

Simon: Ils ont même dépassés le maître. Ben quoi, je pouvais pas rester le meilleur à la danse d’Hélène toute ma vie…

25 avril-Clinique again

Ce matin, mission réussir à faire le chemin inverse en autobus pour aller livrer un échantillon à la clinique sans rire à chaque deux pas de ce que je traine dans mon sac, dans un autre sac dans un pot. Je suis juste beaucoup trop crampée pour la ligue, c’est ce qu’on appelle soit voir le bon côté des choses ou se faire prendre pour une touriste sur l’ectasy dans l’autobus.

Un coup la mission accomplie, on a continué notre magasinage de petits détails (un liner de sac de couchage pour moi…je sais que Simon a rien pogné dans les draps mais c’est plus fort que moi, j’en ai besoin!!!!!, des souliers si on trouve parce que «Mme! personne porte plus grand que du 37 franchement», et des petits bidules à gauche à droite!) et surtout : ON EST RETOURNÉS À LA PIZZA! Miam!

Notre chance va peut être tourner et on va savoir que je suis colonisée demain am au rendez-vous de suivi? Simon, ses plaies sont toutes sur la bonne voie 🙂 Je pense que ça va nous lâcher…

… or…

Clow, Simon se casse une dent en mangeant! Un plombage en fait! Donc demain, on ira voir le dentiste au 2e étage de la clinique!

26 avril-Clinique encore?

Sérieusement, on s’en vient bon pour décoder le langage du bus… presque! On est des habitués!

Donc ce matin Simon a eu son all clear du Dr Indien et de Dr Alexia et a des antibios encore 3 jours avec de la crème. Moi, mon test est revenu négatif. Cependant, selon les deux, ça ne veut pas dire que je n’ai rien, surtout avec les symptômes des derniers mois. Comme je ne peux pas produire 3 autres échantillons (on va partir pour l’indonésie à un moment tsé!) on me donne un traitement de deux jours pour la giairdiase, 90% des chances que c’est ça!!! J’ai des médicaments à prendre pour le mal de coeur parce que j’ai mal au coeur à cause du parasite mais aussi à cause du médicament…chic! Mais j’ai confiance! Let’s clean this stomach up!

Donc, pm, direction dentiste! Sérieusement mon mari c’est un trooper! Je l’aime tellement. Moi je suis une grosse chochotte qui est même pas capable de changer de dentiste au Québec. Il est donc comme un neuf maintenant mais le dentiste dit qu’il aurait dû faire une couronne mais que comme c’est 3 semaines de délais, on a pas le temps. On fait donc des prières adhérentes et des danses de colle de plombage pour que ça tienne au moins jusqu’au Japon ou en Chine. Si tout le monde s’y met, on peut peut-être arriver à un an!

Simon: J’ai toujours dit que la meilleure façon de bien vivre et découvrir un endroit, c’est de prendre le bus local. Maintenant je dirais que la visite chez le dentiste, c’est ça la vrai affaire. Bon, ok… J’ai pas été game de prendre un dentiste de rue au hasard, je me suis gâté et j’ai pris le dentiste le plus cher et le plus touristique. Je pense que je vais me contenter du microbus local comme expérience typique népalaise.

C’est donc tout médicamentés et réparés qu’on commence notre mission des prochains jours…se reposer! Peace out!

27-30 avril-Random népalais

Mettons que les journées qui ont suivi mon traitement, je me suis mise à ne pas bien aller. Encore le coeur sur la flotte, mais capable de manger. Pas d’énergie mais capable de faire les petites journées.

On en profites pour passer du temps avec Kusang, Pasang et la famille. On mange dans les restos autour ce que j’arrive à manger.  En se demandant en groupe si on peut nourrir un chat enceinte avec du riz, on a rencontré une merveilleuse personne du nom de Janet. Elle est docteur et travaille ici depuis 6 mois bénévolement. Vous savez, quelqu’un d’inspirant dans la vie. Quelqu’un de tellement accessible et ouvert d’esprit. On a passé finalement la soirée et le lendemain avec elle tellement on s’est bien adonnés!

DSC03206

Elle nous a fait visiter un des camps de réfugié où elle donne une journée par semaine. Sérieusement, c’est impressionnant comment les gens ont une vie assez bien organisée dans un petit village de tentes sur un terrain prêté par une personne affluente de la ville. On est arrivés et c’est comme si tout le monde nous connaissait (bon ils connaissent Janet vous allez me dire!). Les enfants étaient trop adorables. La petite fille sur la photo s’est pendue après mes jambes pendant une minute jusqu’à ce que mon coeur fonde et que je la promène un petit bout! Elle me flattait en disant Miss Nepal. Ensuite toutes les petites filles sont venu nous poser les questions : « what is you name? What is your passion? What is your hobby? » C’est là que perspicace Janet a compris que Miss Nepal (la vraie pas moi!) va venir les visiter au camp bientôt!

DSC03214 DSC03234 DSC03224 DSC03217

Janet a aussi voulu tout savoir sur mon état de santé et on m’a fait un plan pas pire si jamais je n’ai pas accès à un médecin en Indonésie et que je ne vais pas mieux! Béton notre affaire!

Finalement avant de partir on est allés diner et passer un bout de temps avec la famille de Pasang et jouer avec les enfants. On a fait un aller retour avec eux pour aller chercher des choses qui vont rester au Nepal à l’hotel. Wow, on trouve qu’il y a des dangers dans la rue au Québec, essaie de contrôler 3 enfants dont le cousin qui écoute pas dans les rues en construction. Défi réussi!

DSC03210

C’est donc la tête complètement remplie de montagnes enneigées, d’aventures incognito, d’amis généreux, d’enfants souriants, de rencontres enrichissantes et l’estomac complètement rempli de on ne sait pas quoi que nous quittons le Népal avec la ferme intention d’y revenir un jour et d’explorer d’autres parties de ce merveilleux pays avec nos amis.

On prend l’avion, direction 4 heures vers la Malaysie et 4 heures de layover avant 3 heures et finalement LOMBOK! Indonesia nous voilà!

Voilà simon me prend encore à mes meilleurs moments. En regardant la télé et en se rendant compte que Les Gags vont nous hanter partout dans le monde! C’est marrant de voir Montréal sur des écrans en Malaysie. Mais pas vu personne qu’on connait… yet!

20160502_052715 20160502_104613 20160502_083643 20160502_054156

 

Chitwan-Jungle et chaleur et retour à Kathmandu

16 avril-Route de Pokhara à Chitwan

Ouin, mon idée de comment marche les bus est de plus en plus vraie. Les touristes c’est à partir de la moitié du bus! À part notre groupe de francais dans la 50aine beaucoup trop distrayant! Je pense qu’ils n’avaient pas encore fait de route alors à chaque dépassement ou à chaque fois qu’on passait proche de la falaise avec ses garde fous théorique, quelqu’un fait : « iiiii », « celui là on se le fait! » 🙂

Encore une fois, les gens avaient bien calculé le temps incluant 2 heures pour faire environ 60 kilomètre de route de construction!

On est arrivés acceuillis par un homme qui je crois était amputé des muscles du sourire. Parce que finalement, on a pris un forfait. Oui, oui, avec notre cher Ramu de l’hôtel, on s’est rendu compte que ça revenait moins cher de tout inclure les activités avec le même hôtel que de faire les choses à la carte! Heureusement, quand on est arrivés, Sitaram, notre hôte, lui était tout sourires!

DSC02889

Qui dit tout inclus dit aucun choix de bouffe. Mais quand même intéressant, toujours des patates frites à chaque repas, et des pâtes et autres choses en général! au déjeuner, on a les classiques toast avec les confitures à saveur de sirop contre la toux tutti-frutti mmmmm!

Le premier soir, on est allés marcher dans le village traditionnel avec notre assistant guide aller voir les maisons de bambou et de caca d’éléphant et les enfants courir partout et s’improviser des jeux. On a aussi été sur les rives de la rivière au coucher du soleil et on vu des chevreuils, un rhino, des paons et deux sortes de crocos! Après souper, spectacle tradionnel de danse de la région. Sérieux c’était samedi et la foule était en De-li-re!

DSC02898 DSC02900 DSC02897DSC02928DSC02963DSC02955

17 avril-Safari à pied et en Jeep!

Ce matin, levé aux aurores pour aller dans un long canot de bois fait à même un immense tronc avec d’autres touristes descendre la rivière. Les oiseaux chantent toutes sortes de chants exotiques et sont plus beaux les uns que les autres!

DSC02971 DSC02976

On est débarqués et armé de leurs bâtons en bambou, nous sommes partis avec nos deux guides. Ils sembles bien confiants qu’il n’y a rien de dangeureux, c’est juste quelques heures alors que souvent ils font des safaris de plusieurs jours avec des dodos chez l’habitant. Ça doit être malade mais je pense que je serais beaucoup trop un buffet all you can eat pout les moustiques! Notre guide nous explique qu’il a réussi à se défaire d’un Sloth bear « ours parsesseux » qui n’a rien de paresseux quand il attaque de façon répétitive.

On a encore vu plein de paon et de cerfs et toutes sortes d’insectes. On a vu aussi une tanière dans laquelle la maman croco pond ses oeufs. Alors que l’assitant pockait dans le trou avec son bâton, on a entendu un grondement sourd. Je pensais que c’était une blague mais un autre coup de bâton et un gros grognement. Maman était là, on est partis avant de trop l’énerver!!! On a vu plein de signe que des tigres sont dans les parages la nuit 🙂

DSC02977 DSC02981DSC02983

On a ensuite visité le centre d’élevage des éléphants. Ces éléphants domestiques sont utilisés par le gouvernement pour aller dans le parc patrouiller contre les braconniers et faire le recensement des animaux. Simon s’est tassé de justesse alors qu’un bébé de 3 mois avançait vers lui. Ça beau être un bébé, ça reste gros un éléphant! Ils sont adorables quand ils jouent entre eux avec des branches et du sable.

DSC02998

Au diner, j’ai rencontré Chris et Stacey, deux autres canadiens qui font à peu près le même trajet que nous 🙂 Simon est venu nous rejoindre après avoir fait la sieste car et oui, je ne suis officiellement plus la seule à tomber malade! C’est a été au tour de Simon. Heureusement, ça a toutes l’apparence d’être le classique :j’ai pogné le Népal et les antibiotiques vont faire effet.

Après diner nous sommes partis pour un safari plus profondément dans le parc en Jeep (i.e. des chaises vissées dans la valise d’un pick-up!) Simon trouve le brassage pas mal ordinaire je pense. On a vu des rhinos et des paons mais peu d’autres choses. Je pense qu’on était trop tôt dans la journée.

DSC03012DSC03017DSC02993

Ah oui, j’ai oublié de mentionner, JE SUE! Il fait tellement chaud que on sue tous comme des cochons alors la bière sur le bord de la rivière au coucher de soleil avec nos nouveaux comparses a été plus que bienvenue! Après une belle soirée, dodos suffocants sous le filet à moustique! Simon et moi on a deux lits séparés et on ne s’en plaint juste même pas…

18 avril-Bain et safari d’éléphant

Ce matin, Simon fait des dodos ce qui m’a donné le temps de faire des appels au Canada et de profiter de l’internet 🙂 Vers 10h00 nous nous sommes rendus à l’endroit ou les mahuts (maitres d’éléphants) viennent les laver à tous les jours. Les éléphants ont l’air de tellement apprécier le bain et le frottage! Pour 2$, les touristes peuvent embarquer sur le dos de l’éléphant et se faire arroser. Il y a beaucoup de gens mais c’est quand même très drôle. J’ai finalement passé mon tour parce que 98% des gens que je connais qui ont fait ont été malade par le suite et je commence à mieux aller et manger normalement.

DSC03047 DSC03043 DSC03038

En prenant des photos on a aussi fait la connaissance de Victoria et Ignacio, un couple de l’Argentine en voyage de 3 mois en chemin vers la maison après deux ans de travail en Australie. Vraiment des personnes trippantes donc résultat : on veut maintenant aller en Argentine!

En pm, safari à dos d’éléphant. C’est vraiment spécial, premièrement ils marchent quand même silencieusement. Deuxièmement, c’est fait pour être une expérience, pas pour être confortable lol. Notre mahut a spotté un rhino et on a fait du offtrack. Off track = branches dans le visage, toiles d’araignées et araignées en quantité industrielles sur la peau et se ramasser plein de pollens. Mais le tout valait la peine car on a vu le rhino à 3m. Il a trouvé qu’on était proche et a grogné mais notre éléphant lui a crié dessus et on a gagné. Vraiment tout un feeling! On a vu aussi un bébé et sa maman rhino.

DSC03075DSC03092GOPR5516

Au retour on rêve d’une douche à cause des toiles mais aussi parce que régulièrement, l’éléphant se crache dessus pour se rafraichir =  une charmante douche de bave/morve? d’éléphant sur les touristes miam! Après on trompe la chaleur avec une bière au couché de soleil. Ce soir il y a assez de monde dans l’hôtel pour partir la génératrice donc on va enfin avoir le ventilateur!

Pendant le souper, le vent se lève et un orage éclate! Wow! C’était super beau! La visibilité va être meilleure demain, dommage qu’en fait on prenne le bus demain. Oh well, on est quand même très contents!

19 avril-Chitwan à Kathmandu

Bon, pas grand chose à dire à part que cette fois ci ils se sont trompés sur le temps. Pas 7 heures mais bien 10. On est débarqués à Thamel dans le quartier touristique avec notre pacsac et à grand coup de on repousse les gens qui veulent qu’on aillent à leur hôtel on trouve notre chemin. On voulait regarder pour des souliers mais je n’ai clairement pas la patience, en plus, mon estomac recommence à faire des siennes grrrr.

Après avoir bien négocié le taxi on est enfin de retour à Sechen guesthouse. C’est le système digestif complètement barbouillé que je me couche sous le filet! Bonne nuit!

20 avril-Kathmandu

Ce matin on récupère le reste de nos bagages qui nous attendait sagement ici incluant l’ordinateur. On remet le blogue à jour et regardent nos choses pour le prochain voyage avant de partir avec Kusang pour aller acheter nos billets de jeep pour demain. Demain à 5h30 am on part pour Phaplu dans la région de l’Everest direction ensuite chez ses parents (en plusieurs étapes quand même). Ensuite un peu de shopping pour Kusang, coupe de cheveux pour les garçons dans un petit commerce de tôle et magasinage pour MD = la pharmacie yééé 🙁 Je pense que mon traitement pour l’acide aurait dû durer plus longtemps. La joie c’est que tout est vraiment pas cher et en vente libre donc, quand tu sais plus ou moins ce que tu as… comme mon pauvre Simon qui tranquillement me rejoint dans le lot des petits désagréments de santé. On lui a trouvé une crème parce qu’il commence à faire un genre de réaction dans le cou et dans le pli du coude. La pharmacienne était pas mal convaincue que c’est la chaleur de Chitwan donc un antifongique! On verra dans les prochains jours si ça fonctionne!

J’ai continué à me chercher des souliers mais à mon grand désarroi, rien ne faisait. Je devrai peut être retourner dans le quartier touristique finalement quand on reviendra du village. On a quand même fait des petites courses pour avoir des choses à se mettre sous la dent en chemin.

Complètements crevés, les deux médicamentés, on vous souhaite une bonne nuit et on va réécrire à notre retour des montagnes!

Pokhara-Ville au panorama…caché?

10 avril-Route de Besisahar à Pokhara

Bon, dans la vie, qui ne dit rien n’a rien. Je commence à comprendre comme le bus fonctionne. Les touristes en arrière et les népalais en avant parce qu’on peut bien les squeezer et en faire rentrer plus. Je négocie pour le milieu du bus en disant que je vais vomir (j’ai quand même mal au coeur depuis les 4 derniers jours tsé!) et quand la dame devant ferme la fenêtre, la menace de vomi dans ses cheveux la convainc de la laisser ouverte 🙂

Simon : Je ne comprendrai toujours pas comment une route nationale peut être aussi cahoteuse et pleine de traffic. C’est quand même un highlight du Népal.

Après plusieurs tournis et accélérations pour bien freiner brusquement, on arrive en ville. Ouf! On avait oublié c’est quoi la ville. AAAAH! Y’a du monde partout, l’air est pollué! Mais les gens sont super fins! Notre monsieur d’hôtel nous téléphone pour savoir où venir nous chercher et nous demande on est où… euh… sous une affiche de pepsi? Y’en a 28! Un monsieur népalais a pris mon téléphone et ils se sont compris entre eux 🙂

L’hôtel est très confo! Il fait chaud et les multiples pannes de courant font que le ventilateur fonctionne selon son bon vouloir mais marie contente contente de ne plus dormir zippée dans un sac de couchage!

On a pris ça cool, trouvé de la petite soupe pour mon estomac et commencé à réfléchir aux plans des prochains jours : rando quand je vais mieux dans le sud des Annapurnas, retour Kathmandu ou village de Kusang et Pasang? Des beaux problèmes!

11 avril- Pokhara

Aujourd’hui, se reposer et faire notre demande d’extension de Visa parce qu’on a un VISA de 30 jours mais on en reste 36 (oops!). La procédure est théoriquement simple… Donc bien sur, ne fonctionne pas sur notre téléphone. Ramu, notre super manager d’hôtel, nous laisse utiliser son ordi pour remplir les demande. On doit uploader de superbes portraits de nous style passeport et imprimer le tout pour aller ensuite le porter à l’immigration. Attendre pour aucune raison, attendre ailleurs sans savoir ce qui se passe et finalement donner un bundle d’argent à une Mme qui nous dit pas plus ce qu’il faut faire et finalement, c’est le concierge qui nous dit de revenir dans deux heures! NICE!

On va prendre une pizza américaine (genre avec des frites mais dedans?!?) en regardant les gens qui installent ce qui ressemble à Beauce Carnaval dans le parc en face pour le nouvel an Népalais de demain! Ok, la grande roue tourne beaucoup trop vite, ça doit être un test!

BTW, Pokhara, c’est censé être superbe! La vibe est relax mais il y a tellement de brume que pour moi c’est très… blanc? Il parait c’est beau selon google 🙂

DSC02762

12 avril-Veille du jour de l’an! Bonne année!

Aujourd’hui on récupère Rosalie et Marielle qui ont fini le trek! On les retrouve pour déjeuner complètement brûlées, non pas du trek mais aussi de la soirée mouvement qu’elles ont eu en quittant à la course leur hôtel infesté de POUX! Et comme tout ferme à genre 11h00 pm elles ont trouvé un hôtel temporairement mais on continue à chercher!

Pm relax et ce soir, souper au OR2K pour le nouvel an avec les filles. Légumes lavés à l’eau minérale = Salade pour MD…DES LÉGUMES! My god, pas frits!!!! Whououuuuu!

20160412_180812

On est partis explorer la fête forraine. Il y a plein de népalais un peu émèchés, c’est marrant. On dirait genre la fête de St-Jean de Boucherville! Plein d’ados, un show qui laisse à désirer avec un artiste surement émergeant, de la barbe à papa miioum! Les filles et Simon ont été assez brave pour tenter une copie de la DiscoRonde (rose a elle même réparé le truc pour se tenir…). Je pense que ce qui a le plus marqué les filles c’est l’expression faciale neutre de Simon tout le long, comme s’il était entrain de siroter un café 🙂

Simon : Le plus gros du mal de coeur ne vient pas du mouvement rotatoire mais bien de la génératrice qui perd du gaz et qui consomme surement beaucoup trop d’huile pour la ligue! Personne a été game d’essayer la grande roue! Je vous jure que c’était beaucoup trop rapide!

DSC02788 DSC02789 DSC02798 DSC02763 DSC02825

On a fini par une bière tranquille en attendant les feux d’artifice, allumés dans aucun ordre particulier avant de rejoindre notre hôtel en évitant les gens saouls qui se bêchent partout 🙂 Bonne année 2073 tout le monde!

13 avril-Bonne fête Marie Danielle!!!

Ce matin, première surprise. Simon voulait pouvoir fêter ma fête et comme il ne savait pas où on serait et ce à quoi on aurait accès, il traine depuis l’Inde une snickers de fête! Ce qui fait que j’ai droit à un étron avec une chandelle ce matin 🙂 Comme notre neveu, il dit que j’ai droit à 3 gâteaux!

DSC02827

Déjeuner dans un café à se questionner sur nos plans. Suite à un chat avec mon agente de voyage préférée/je t’aime mon amie Marjolaine, finalement changement de plan, on part pour Chitwan National Park aller voir des rhinocéros quin! On va partir le 16 pour se donner encore du temps pour relaxer et profiter de Pokhara.

En pm, j’ai droit à un espèce de gâteau aux fruits confits avec une chandelle. Félix aussi est arrivé alors on a notre petit groupe pour le reste de la journée. On magasine un peu, on s’énerve dans le super marché avec tout ce qu’on trouve d’étrange… Et pour le souper, Simon m’a fait faire un gâteau sur lequel il était écrit Bonne fête Marie Danielle Allard-Breton avant que ce ne soit détruit dans le transport Bonne Fe MarDanBet… Superbe souper et superbe soirée! On voulait aller faire du bateau fin pm mais comme ils étaient partis chercher le gâteau, Rose et moi avons juste patienté sous la pluie en se disant qu’on était pas en chocolat en se faisant prendre en photo par des touristes indiens.

20160413_201548

14 avril-Pique nique et bateau!

Peu importe qu’on ne voit rien! On va quand même en profiter! Après un am à magasiner et négocier Simon nous a déniché une superbe toile!

Simon : Non, LA plus belle!

En pm, on est allés faire du pédalo au grand vent avant d’aller pique niquer sur une petite ile avec un temple hindou. C’est jours de festival donc il y a plein de monde! Il y a un pauvre pigeon mourrant qui se fait attaquer par des corbeau. On l’a protégé mais je suis certaine qu’il n’a pas fait long feu après notre départ 🙁

DSC02836 DSC02850 DSC02830

15 avril-Planification Indonésienne et scooter

Ce matin, on a eu un courriel et merveilleuse Marie-Hélène avec qui on va en Indonésie le mois prochain pour discuter itinéraire et guesthouse. Elle est tellement hot qu’elle nous a même trouvé des suggestions de guesthouse dans notre budget et a déjà trouvé où on va se rejoindre à Bali alors que moi je ne savais même pas qu’on prendrait le bateau de Lombok à Bali 🙂 T’es trop hot Marie!

Je me cherche aussi des running car j’ai juste les grosse botte, des sketchers mous et des sandales. On ne sait pas si on renvois nos bottes (sérieux, je sais pas combien de fois par jour on se pose la question!) mais à la qualité des souliers qu’on trouve pour le moment je vais les garder. Simon est capable de passer son pouce dans la semelle… On va re regarder rendus à Kathmandu!

En pm, c’est l’heure de jouer aux motards sur notre très virile zézette. Pour rajouter au look ultime, Simon a la go pro sur la tête c’est génial.

On est partis explorer une grotte avec des chauves souris… ouin… En fait, c’est une grosse grotte avec des chauves souris très haute et surement traumatisées par la lumière des visiteurs et leurs bruits. Le plus intense en fait, c’est de sortir de la grotte par un trou et une grimpe très étroire. Si la dame bien en chair avec une sacoche devant moi y arrive, je vais y arriver. Claustrophobes s’abstenir!

Simon :  Je me demande sincèrement comment la dame a réussi!

DSC02875 DSC02888

Visite d’une deuxième grotte puis d’un point de vue en hauteur histoire de faire rocher le scooters pour… NE RIEN VOIR! trop de brouillard he!

C’est le derrière encore vibrant que nous sommes allés souper avec les amis une dernière fois avant le départ pour Chitwan demain matin!

 

Annapurna circ…

29 mars 2016 – Route de Kathmandu à techniquement Jagat

Ce matin, grand départ à 6h30 de la guesthouse.  Notre guide est même venu nous donner un wake up call a 6h 15,  c’est ti pas hot ça? En taxi avec Pasang et notre porteur de 16 ans dont je n’arrive jamais à me souvenir du nom, on se rend à la “station”/ terrain vague d’autobus pour aller vers Besisahar. C’est le même genre de minibus que quand on était en ville mais techniquement on a chacun notre place. 15 places je pense. La sortie de Kathmandu est une aventure en soi. La route est super montagneuse et couramment on doit attendre car il y a juste une voie parce qu’un camion est en panne dans une des voies. On voit des gens assis démonter leur moteur. De ce que je comprends, si tu es camionneur tu dois aussi être mécano 🙂

DSC02116 DSC02118

On arrête en chemin et bien sûr on trouve le moyen de mettre plus de gens dans le bus en ajoutant des planches et en se squeezant. Mais bon, sommes toutes, ça a été pas si pire parce qu’on avait nos places au début. Après 6 heures ish de route on est arrivés à Besisahar où on continue notre trajet en jeep après un délicieux chowmein au pois noirs dans un resto de bord de rue. Un monsieur au resto avait son poulet dans les bras (un poulet de compagnie? Ge, les oreilles ont du te bourdonner tellement on a pensé à toi!)

DSC02130

Après que le jeep ait été chargé des denrées alimentaires à livrer à Jagat (des snickers, du coca, de la bouffe pour les poulets, etc.) on part. Pasang me suggère de m’asseoir en avant étant donné mon joli teint verdâtre de la ride d’autobus. Quelle excellente idée parce que entre ça et des montagnes russes, la différence c’est que dans les montagnes russes, t’es attaché! J’avais le goût de faire des mimes de rodéo tout le long. Le paysage commence à être vallonneux et superbe.

Simon : j’ai jamais vu un véhicule 4×4 fonctionner sur le 4×4 aussi longtemps!

C’est généralement nuageux et couvert ce qui donne des airs de films au panorama. Alors chemin faisant, pouf, on arrête! Et oui, notre tie rod end ou pas end sur la roue droite avant a cassé alors on a une roue qui en bon québécois : “se cr*** de l’autre” donc impossible de continuer. Notre guide nous dit que nous devrions donc marcher jusqu’au prochain village,  Syange plutôt que d’attendre des renfort parce qu’ils peuvent arriver n’importe quand entre 5 minutes et demain pm. Ça va nous rajouter une heure de marcher demain ce qui est potable.

DSC02149

Donc du haut de ses 16 ans, cheveux défiant la gravité et probablement 100 livres pas plus, notre porteur prend notre poche avec la strap sur sa tête et part. Si je l’admire déjà la première journée,  imaginez dans le col de Kharadras (ok ok, c’est pas le vrai nom, celui là vient du seigneur des anneaux).

Premier lodge assez basique. Matelas avec forme humaine bien imprégnée pour qu’on sente le bois dans le fond et souper de Dal Bhat délicieux. C’est en général pas vraiment propre selon même mes standards indiens mais on est en randonnée alors que demander de plus qu’un toit et un repas chaud. Il y a une douche chauffée au gaz en bas et toilette turque commune et je décide d’aller me laver l’odeur d’autobus.

Je commence à me laver quand je remarque un mouvement dans ma vision périphérique. Là, se promenant, une araignée grosse comme la paume de ma main, pattes crochues et mandibules bien en vue s’approche. Sans me désorganiser, j’essaie de l’arroser et elle s’approche encore. Je recule pour remarquer les deux autres et une plus petite au niveau de ma tête. OK,  là j’ai le droit de me désorganiser je pense!!!!! J’ai remis mon linge a moitié toute trempe et suis remontée en courant voir Simon et me terrer sous le filet à moustique au cas ou elles viendraient dans la chambre par la craque de 4 pouces sous la porte.

Simon est allé récupérer le tout et se laver en se disant qu’il la tuerait. En remontant, il m’a dit qu’il n’avait pas pu, ça aurait été trop dégueulasse, comme tuer une souris!  Bleurghhhhh! J’ai quand même étonnement réussi à dormir un peu!

30 mars-Première journée de randonné,  Syange à Dharapani

Ce matin, je conte mon histoire d’araignée à Pasang ce qui le fait bien rire et il me promet de faire un spider check dans nos prochaines chambres mais qu’il faut juste les laisser tranquille. Ouin… déjeuner a 6h30 pour partir tôt!

Première journée de rando sous les nuages. On part de Syange vers notre prochaine destination. Quand les nuages se dégage,  nous avons de belles vues de collines, chutes et vallées. On croise beaucoup de gens qui portent leurs propres choses et on se sent un peu chochotes d’avoir un porteur mais bon…

DSC02175

Pause thé et biscuit vers 10h30 et dîner vers 13h30. Dhal bhat again. Il a commencé à pleuvoir un peu avant dîner mais pour la partie pm : le déluge!!!

Mettons qu’à ce moment là je suis vraiment contente d’avoir et le guide et le porteur 🙂 Arrivés à Dharapani, trempes à la lavette (note à même,  traîner les pantalons de Gore TeX dans le sac de jour…), après avoir mis toutes mes couches de linges sec, je vais me réchauffer dans la cuisine du lodge là où guides et sherpa se tiennent. Moi il y a un feu, c’est là que je vais! On se réchauffe tranquillement en jasant avec Trevor, américain de Seattle aussi traumatisé par les araignées que moi, et toute l’équipe.  Son guide me dit de laisser les araignées tranquilles parce que elles sont venimeuses,  elle crachent du poison qui irrite la peau. .. Kewa???? Ouach!!!! En se couchant,  Trevor est quand même venu nous donner un curtesy warning qu’il y en avait une dans la toilette américaine. Toilette turque it is for Maridee!

Avec Pasang on a prédit que la grosse pluie battante arrêterait cette nuit et que demain on serait au sec. Reste à voir 🙂

31 mars 2016-Deuxième journée de randonné,  Dharapani à Chame.

Yes! Nuageux mais pas de pluie!!!!! Déjeuner de porridge avec des oeufs (dur des fois de trouver des protéines mais le menu est incroyablement varié si on considère qu’on est quand même dans les montagnes!) et c’est parti! Ce matin, montée dans la forêt.

DSC02237 DSC02241

Jusque vers 10h00 tout va, je suis lente mais c’est normal. Passé 10h00, le mal de coeur me pogne!  Gah! À chaque 10 pas, le gag reflex et la pause. Je pensais que je ne me rendrais juste jamais. Pasang et Simon m’encouragent et on arrive finalement  au dîner. Je me sauves à la salle de bain histoire que tous les autres touristes m’entendent aussi. Tout le monde compatis,  il parait que même les plus férus des voyageurs tombent malade au Népal. Merci Simon de me prendre en photo dans mes meilleurs moments!

DSC02245

Sous les recommendations d’autres randonneurs français,  je prends du riz blanc et du coca cola et étonnement,  ça passe assez pour qu’on puisse marcher en après midi jusqu’à Chame, avant que la pluie ne nous retombe dessus. Heureusement, la salle commune est équipée du poêle à bois chauffé à bloc et la fille de la propriétaire est trop mignonne. J’ai voulu essayer de prendre des notes sur le voyage mais quand elle m’a vu avec mon téléphone, on a plutôt fini par jouer ensemble avec en attendant le souper.  Comme hier on est épuisés alors après le souper, dodo direct! Mais comme ça s’est dégagé pour le coucher de soleil, nous avons vu notre premier sommet! Bonne nuit!

DSC02259

1er avril 2016 –Troisième journée de randonné,  Chame à Upper Pisang

Encore un levé tôt, déjeuner et direction Upper Pisang. Montée dans la forêt de pins avec le soleil mur à mur. C’est vraiment superbe mais mautadine que ça monte. Hier j’ai pogné une coche de réseau cellulaire et un courriel de mon amie Sophie qui m’a tellement motivé en me rappelant que la forme physique c’est dans ma tête!!! Quand je souffle, je me dis, t’es pas essoufflé, c’est dans ta tête!!! N’empêche que ça m’a full motivé!!!

 Un coup ressortis de la forêt,  changement complet de panorama on commence à voir les Annapurnas et la végétation est de plus en plus éparse. On est arrivés assez tôt pour aller visiter le monastère au haut de la ville (euh, allons y tout de de suite parce que un coup à l’hôtel,  je ne pense pas que mes jambes vont accepter de ressortir). Le soir on a rencontré Jean et Alice,  un papa et sa fille de Bruxelles avec qui on a passé une belle soirée et on va quand même essayer de se suivre dans les prochains jours. On se rend compte que malgré son anglais légèrement cassé comme celui de Simon,  Pasang parle extrêmement bien comparativement à leur guide qui n’arrive pas vraiment à répondre à leurs questions à part par un sourire! Bon, aller, coucher,  j’ai un début de mal de tête d’altitude mais les Tylenol font la job!

DSC02345 DSC02341 DSC02329 DSC02319 DSC02307 DSC02281

2 avril 2016-Quatrième journée de randonnée Upper Pisang à Manang

Déjeuner encore à la crêpe de sarrasin en compagnie d’Alice et Jean avant de prendre en attaque la route à partir de Upper Pisang.  On commence la journée en force avec une montée en zig zag d’à peu près 400m ouf! Le bon côté quand tu viens de te faire des nouveaux amis c’est que on s’est racontés un peu nos vies et donc le tout à eu l’air moins souffrant.

DSC02391 DSC02415  DSC02680

Dîner à Nawal, ça me démange d’enlever les bottes et c’est là que je remarque à ma grande surprise les deux gigantesques ampoules qui se sont faites sur mes talons sans douleur.  Heureusement que nous avons amené une quantité de compede et de tape. Aussi, je fais un genre de réaction allergique à mes bas… étrange…

On continue notre chemin vers Manang où nous auront une journée de repos et d’acclimatation à 3500m.  Je vous avoue que j’ai pas mal la langue à terre.  Alors quand on voit la ville au loin, plutôt que Pasang qui met de la musique népalaise sur son téléphone j’ai sorti le iPod pour mettre une toune de victoire : I want it all!!!!!

En arrivant dans la ville c’est là que tu te rends compte que c’est fait pour être le point tournant des randonneurs. Il y a même des boulangeries! Quoi? On en a pas vu depuis le début mais à 3500m on trouve de tout? Même les menus au restaurant deviennent de plus en plus élaborés.  Les pizzas et les pâtes sont faites avec du fromage de nak (la femme du yak) 🙂 c’est bon! C’est comme un mélange de fromage de chèvre et de gouda je dirais. Et comble du luxe, j’ai eu droit à une douche chaude (soleil toute la journée!) Et on a notre propre toilette turque!!!!!! Ouiiiiii! !!!!! Ça en prends plus beaucoup pour être heureux!

3 avril-5e journée, repos à Manang!

Aujourd’hui, à part avoir mal à la tête et être essoufflés on a rien de prévu à l’agenda. Ce matin on fait toutes les boutiques de la ville à la recherche de la snickers la moins cher et de plasters assez grands pour mes ampoules. On a trouvé un magasin avec un monsieur à la bouille sympathique qui nous a proposé un chat à 100 roupies (il était tellement beau! !!! Un Bengale en plus! C’est genre 1000$ au Québec? ??). Je pense qu’il fallait acheter du fromage de yak pour le nourrir. Je voulais le prendre comme foulard mais on avait pas l’espace. ..

En pm, Alice et Jean sont arrivés de leur nuit à Nawal et nous sommes allés nous bourrer la face dans des petits pains au chocolat 🙂 hmmmmm! On est ensuite allés au cours donné par le Himalaya rescue association sur le mal des montages.  Vraiment super instructif! Comme une des Dre faisait un projet de recherche, Simon et moi on s’est porté volontaires et en remplissant le questionnaire, selon ma cote, j’avais déjà pas mal de symptômes légers donc elle m’a recommandé de commencer la dose préventive de Diamox.  Gâtée pourrie,  Jean et Alice en avaient trop alors j’ai pu commencer le soir même. On a aussi rencontré Marielle et Rosalie, une suissesse et une hollandaise fort sympa avec qui on a partagé le souper. Elles sont en ration incroyable étant donné le manque de guichets automatiques dans les villages. **** Btw, si vous faites un trek en montagnes, prévoyez de l’argent, c’est certain qu’aucun système électronique ne va fonctionner au moment où vous en aurez besoin ! Heureusement on est parano et on en a masse même pour aider les amis affamés et leurs donner des snickers!

Ici, on a décidé de changer nos plans initiaux. On était supposé faire Tilicho lake, un side trek de 3 jours qui monte à 4900 ish mètres.

Simon : Ouin, on change de plan, c’est de ma faute. Ma flexibilité légendaire me cause des problèmes de tendon d’Achille gauche et j’ai peur que si on fait le side trek, faire ensuite la passe sera trop douloureux ou que ça hypothèque les prochaines semaine de voyage

Personnellement, j’ai aucun problème, je pense que faire la passe de Thorung La va être un défi en soi!!! 🙂

20160403_150340 20160403_151351 DSC02456 DSC02455

Un des effet de l’altitude c’est d’aller souvent aux toilettes… ouin… saviez vous que je pouvais être encore plus piss minute? Oui oui, aux 20 minutes!  Ta da!  Même Simon y a été plus qu’une fois pas jour et y a été la nuit!

4 avril- 6e journée, Manang à Yak Kharka

Soleil frappant,  panorama idyllique, marche en montant, oxygène manquant, déplacements lents. En montant on croise un groupe de bergers de chèvres et de mouton. Les bébés chèvres sont tout petits et ceux qui n’arrivent pas à suivre sont cueillis puis déposés dans un panier attaché à la tête du berger 🙂 puisque je m’attendrissait à les regarder, on m’a déposé une chèvre dans les bras! Elle était trop mignonne!!!! 2000 roupies si je veux veux la garder! Simon suggère qu’on l’engraisse et qu’on l’a vende en ville pour 50 roupies de profit (50cennes)!

DSC02533 DSC02512 DSC02534 DSC02539 DSC02560 DSC02578 DSC02597

On finit par arriver à Yak Kharka à 4000m de peine et de misère. Je Je me motive à chaque pas en me disant que je suis dont bien plus en forme qu’au début! !!!!

Pm tranquille à l’hôtel à jaser avec Marielle et Simon et un  autre québécois récupéré au passage,  Félix. On pensait qu’il ne se passerait rien quand commotion devant l’hôtel : on avait croisé un monsieur russe qui montait à cheval à cause de problèmes de genoux. De ce qu’on comprend il est tombé et s’est cassé la jambe. Alors que les népalais clouent le panneau de menu à des planches de bois pour faire une civière,  un autre nous dit que l’hélicoptère sera la demain matin car il commence autre faire noir pour l’évacuation. Ichhhh!  Un gars vient demander si quelqu’un a des Advil. Apparemment qu’on est les seuls et/ou les seuls qui en ont assez pour partager. Je doute que ça l’aie soulagé mais c’est pas mal ce qu’on avait de mieux…

DSC02606

On passe une belle soirée tous autour du feu de crotte de yak pour se réchauffer avant d’aller rejoindre notre chambre/donjon en pierre.  Premier lit double depuis le début avec matelas confo!  Moi je m’attends à un Hilton  à 5000m si ça continue comme ça!

DSC02604

Holi et retour à Delhi

23 mars – HOLI la partie 1

Aujourd’hui selon tous les calendriers que j’avais consulté, c’est Holi. Holi c’est une fête Hindou qui célèbre la victoire du bien sur le mal dans la destruction de la démone Holika. Ensuite tout le monde se lance des couleurs comme l’aurait fait Krishna, dieu malicieux qui aimait jouer des tours pour célébrer. Donc dans notre planning, j’ai pris le billet de retour sur Delhi pour le 24 me disant, ben c’est Holi le 23! He bien surprise, Holi c’est 2 jours!!! Aujourd’hui on fête par de grands feux de joie un peu partout dans la ville en soirée et demain ce sera les couleurs! On va peut être être encore un peu colorés quand on embarquera dans le train de nuit alors 🙂

Nous avons donc quitté l’hôtel ce matin après avoir acheté nos billets pour l’Indonésie en mai (MarieH, Simon, here we cooome!!!) parce que comme il y des célébrations de soir, on va rester chez Sunit et Ajay. Leur fils nous a gracieusement offert sa chambre et va dormir je sais pas chez qui ailleurs 🙂 On a tranquillement fini de faire nos paquets à envoyer aux Québec (je me vois mal faire du trekking dans ma nouvelles robe de Bollywood!) en après-midi et on s’est reposés. Sérieusement, ils doivent tous ne pas avoir de problème de dos en Inde parce que les matelas sont vraiment ultra fermes! Mettons qu’on développe vite la capacité de dormir sur le dos ha!

Simon : Moi en après midi, je suis allé retirer de l’argent avec Ajay, en scooter. L’expérience totale indienne, faut faire très attention à ses genoux qui dépassent des deux côtés et une confiance aveugle au chauffeur et/ou espérer fort fort fort qu’il sache ce qu’il fait. L’absence de casque est un bon plus pour le volume capillaire au retour.

Le soir, nous sommes allés voir le feu. Il faut faire le tour 3 fois en faisant des souhaits et des offrandes pour qu’en nous aussi le bien triomphe sur le mal. Nu pied, mettons que je suis contente qu’on ait attendu après le souper quand il ne restait que des braises, me semble que c’est moins dangereux! Surtout que les feux montent facilement jusqu’aux fils électriques.

DSC01901DSC01887

À 9h30pm on est partis souper pour la fête du neveu de Sunita. Euh, les gens qui me connaissent savent que c’est mon heure de coucher mais bon, surtout une heure à laquelle je n’ai pas faim. C’était vraiment super d’être avec toute sa famille, ils sont super accueuillants. On a pas trop compris en fait parce qu’on a commencé par les gâteaux (oui oui, à 5 ans, 3 gâteaux! PC, j’ai tellement pensé à Sam avec ses 3 cadeaux et 3 gateaux qu’il voulait pour ses 3 ans :)) et ensuite le repas. Drôle de mélange… Quand surprise! Ce n’était pas le repas mais seulement les entrées!!!! KEWA??? Sérieusement, je ne sais pas si j’ai insulté personne mais je n’ai pas pu manger plus que 2 bouchées. Depuis mon intoxication, j’ai un appétit minuscule alors mettons que ouf! J’ai au moins validé les stéréotypes comme quoi on est tous des alcoolos et pris 2 gorgées de bière…

DSC01894

Ouf, je pense que je ne mangerai plus jamais! Même Simon a atteint son maximum ce qu’on ne pensait pas possible! Bonne nuit!

24 mars 2016-HOLI!!!! La partie 2

Bon matin! Après une nuit de mal de coeur (sérieux, je ne remangerai jamais c’est fini!!!) levé au son des amis de Chintoo qui veulent aller jouer à Holi. Aujourd’hui toute les couturières et aides de maison sont en congé alors Sunita me laisse enfin l’aider dans la cuisine 🙂 Pas Simon par exemple, lui sa job c’est de boire de la bière avec les hommes, il est full jaloux!

On est parties à pied acheter une quantité ignoble d’ail et d’oignons (aliment de base de tout!) et j’ai eu ma première couleur d’un voisin. C’est pas comme j’imaginais, un Holi de touristes où les gens vont juste te lancer n’importe quoi mais un bel échange. On se dit Happy Holi en se couvrant la face l’un l’autre de couleur, un peu ou beaucoup 🙂 On est ensuite aller visiter les belles soeur de Sunita (encore du chai et de la bouffe, my god, laissez moi mourir d’explosion, moi qui avait réussi à subtilement sauter le déjeuner). Mon hindi est encore nul mais desfois j’ai l’impression de suivre les potins et les conversations. En fait, maintenant je comprends au moins quand on parle de moi. Bon ok, je comprends le non verbal et l’occasionnel mot en anglais!

De retour à la maison, j’ai appris à faire des samosas maison, du poulet à l’ail, du curry de poulet et du curry de poisson avec beaucoup de plaisir! On a servi un peu de tout à tous les visiteurs qui passent qui viennent célébrer un 30 minutes. Toute la famille passe un petit moment, c’est vraiment plaisant!

DSC01920DSC01907

En pm on est partis à notre tour faire le tour de la famille. Partout où on va c’est bouffe et liqueur et bière, le party quoi! Malheureusement on a fini par la même famille qu’hier soir pile au moment où je ne peux rien manger! Ils vont penser que je ne me nourris que d’amour et d’eau fraiche! En général je me tiens avec les femme et on potine (bon, elles potinent, je comprends plus ou moins!) on a beaucoup de plaisir, les hommes rient fort et boivent. Avec la famille de Sunita, on est allé dans le rue vraiment jouer à Holi, se lancer de la couleur en pleine face et des ballounes d’eau faite avec des sacs en plastique. Nous on a joué juste avec la couleur « soft » mais on rit des cousins qui vont rester bleus pendant 3 jours à cause de la « hard » color!

DSC01917

On revient vers la maison se laver avant le train. Il n’y a personne dans les rues, tout le monde est avec sa famille. On est plus en Inde! Il y a des taches de couleur un peu partout incluant sur l’occasionnel chien ou vache.

Sunita nous fait un gigantesque lunch pour le train (sérieusement, au risque de me répéter je ne mangerai plus jamais de ma vie!) et après d’émouvants aux revoirs, nous sommes embarqués dans notre wagon 2nd AC, la classe la plus luxueuse que nous avons pris à date pour un 12 heures vers Delhi! On est les seuls, les gens respectent leurs place wow! On pense que le souper est inclus mais quand on décline à répétition, les petits gars qui servent les choses sont vraiment crampés! Je pense qu’ils ont mangé notre souper avec grand plaisir plus tard dans le train.

DSC01943

Malgré le confort (faut se rappeler aussi que le lit a une texture de planche de bois) je n’ai pas tant dormi mais le mouvement tranquille du train est relaxant. J’ai cogné un gros clou et vers minuit, à Kota, un gars est venu s’installer dans la couchette en face. Je me suis tourner pour lui souhaiter Happy Holi et c’était hilarant tellement il a fait le saut quand je lui ai parlé 🙂

DSC01946

25 mars 2016-Delhi take 2

Donc après la nuit dans le train, de retour en grand ville vers 6h30am. Nous sommes super chanceux parce que nous avons encore la chance de rester avec des amis, des gens de la famille à Abhi à qui nous nous sommes attachés pendant le mariage, Chandra et Poonam. Leur maison est juste à côté de la station de train alors ce matin, un peu d’exercice pour faire descendre toutes la bouffe des derniers jours. Je pense que le trajet a pris genre 20 minutes à pied dont 10 à repousser les avances de chauffeurs de rickshaw qui crient des prix sans savoir où on va 🙂

Nous avons mangé encore comme des rois. Sérieusement, la bouffe maison n’a pas de prix. C’est tellement savoureux et sanitaire. On s’est littéralement gavés de fruits et légumes chose qu’on aurait jamais osé faire dans un restaurant! On a continué à fêter Holi le matin c’est juste tellement plaisant 🙂

DSC01950

En pm, nous avons décidé de faire ce que nous n’avions pas eu le temps de faire la première fois et ils nous ont emmené dans un magasin de dessert pour qu’on goute à tout! Ok, comme j’ai déjà dit, je n’ai plus faim depuis quelques jours mais on a toujours un deuxième estomac quand on parle de dessert! OMG! Miam! Tout était super bon, extrêment sucré et savoureux. Mon vote final, le Pinni, dessert du Punjab, lentille et beurre rotis, moulu, reroti, re moulu …. GAAAHHH!

Simon : J’ai atteint mon Waterloo à ce moment préçis. À tout ceux qui pensent que je mange beaucoup, j’ai abandonné cette vocation.

20160325_172757

On a continué à faire les touristes avec visite de India Gate et du President house! Gâtés pourri qu’on dit par chenous!

20160325_183031 20160325_185335

Heureusement, souper léger et refaire les bagages car demain, départ pour le Népal!!!

26 mars 2016

Nous sommes partis vers 8h00, avec nos bottes dans nos pieds (tsé, si ils perdent nos bagages, je les aurai pas trainées pour rien, il a des bonnes idées mon chum dans la vie!). Chandra nous a déposé au métro et nous avons pris le métro vers l’aéroport avec notre lunch de parathas maisons (mmmmm!)

À l’aéroport, c’est comme un peu revenir à la maison. Il y a des blancs partout, du café, un McDo (avec un McAloo mais quand même!). On est choqués des prix, je pense qu’on s’était un peu habitué au bas cout de la vie indienne 🙂

Vol ma foi sans histoire hormis que je trouve ça drôle qu’il y ait un guide de conduite dans le feuillet de l’avion genre ne pas écouter de musique sans écouteur et respecter les règles données pas l’équipe. C’est quand tu entend plein d’indiens qui mettent la musique sur leur téléphone que tu te souviens pourquoi le guide de conduite est imprimé haha!

Arrivés au Népal, les démarches pour le VISA sont plutôt simples. On a bien fait d’aller chercher de l’argent américain parce que pour les touristes sans cash, c’est pas mal le bordel. On a rencontré une autre canadienne en voyage pour un an dans toutes nos étapes d’attente.

Un coup sortis, on a la chance d’avoir notre guide qui nous attend et on a même des couronnes de fleurs! Je me sens tellement VIP!

Je vous raconte la suite un autre tantôt!

 

 

Udaipur-Romance city and Friendship city!

18 mars 2016-Udaipur

Et voilà, après une nuit à se faire dévorer vivants par les moustiques (Thank god qu’on ait pensé à avoir le moustiquaire!) on attend des nouvelles de Sunita et Ajay. Ce sont les gens qui font nos costumes de danse depuis que Marie Hélène les as trouvés sur internet et qu’on en consomme beaucoup trop 😉 Mais c’est tellement beeeeeeaaaaaauuuu!

Ajay est venu nous chercher et nous avons passé l’après midi à faire du shopping dans ses choses et visité leur maison et atelier. Ils sont entrain d’agrandir la maison alors ils m’ont dit à plusieurs reprises que la prochaine fois qu’on vient, on aurait notre chambre 🙂 Pendant tout l’après midi j’essaie différent costumes parce que j’ai accepté de faire la mannequin de service pour le site internet (oui oui, je leur ai dit qu’en général je fais des faces de pet sur les photos mais ils veulent quand même ha!) et je me suis vautrée dans le bijoux en choisissant ce qui va partir dans une boite vers le canada avec mes nouveaux costumes!

DSC01563

On est reçus comme des rois et la bouffe indienne, on dira ce qu’on voudra, mais rien ne peut battre la bouffe maison! À chaque repas, c’est comme une explosion de saveur savamment bien balancées!!!! J’ai dit à Sunita que si elle ne veut plus coudre, elle doit ouvrir un resto 🙂

19 mars

Le lendemain, nous sommes retournés passer la matinée en leur compagnie avant d’aller jouer aux touristes en pm. Visite du city palace, superbe avec vue sur le lac (flot incessant de touristes indiens enlève juste une légère touche de romantisme mais bon, en 2 jours on avait déjà oublié ça a l’air!) et café (un vrai pas du instant!!!! Miracle!!! Mais jamais aussi bon que celui du Berri Café Danièle et Jacques, je pense que je vais me désorganiser quand je vais en reboire en revenant!).

DSC01483DSC01461 DSC01474

À la fin de la journée, Sunita nous avait recommandé d’aller voir un spectacle dans un haveli tout près et c’est sérieusement les 2$ d’entertainment les mieux investis du voyage! Une heure de danse et de marinonnettes! J’ai adoré c’était super impressionnant!!!!!

DSC01526 DSC01514 DSC01506DSC01492

20 mars

Aujourd’hui, beaucoup de planification ce matin, beaucoup de lectures et de recherches sur internet. C’est pas ce qui est intéressant à raconter sur un blogue mais au risque de passer pour quelqu’un de chanceux, c’est des beaux problèmes 🙂 On se demande en fait pour se rendre en Indonésie rejoindre nos amis, si on arrête en chemin ou pas en Malaysie en avril, tout ça en tenant compte des durées maximales de visa au Nepal et en Indonésie avant d’aller au Japon en juin… Beau problème hein?? Si mon chum arrête de changer d’idée peut être qu’éventuellement on va être capable d’acheter des billets:)

Pm, premier photoshoot de Bollywood! On est allés dans un superbe parc et moi, une occasion de porter plein de costumes et de bijoux je me suis gâtée! Il y en a quand même quelques unes de pas pire, un coup trié au travers de celles de face de pet ha! Et les costumes oranges et bleus ils sont à moi!!!!!!!!!! Yéééééé, va juste falloir avoir beaucoup de contrats en revenant pour que je puisse m’amuser à les porter souvent souvent!

DSC01602DSC01664DSC01636

Pour souper on est allés manger dans un genre de food court extérieur sur le bord du lac. Dans les guides de voyage, ils disent que c’est souvent le plus safe d’aller dans les endroits où il y a beaucoup de locaux, there it is! On aurait dit le time square du dosa et de la crème glacée! On s’est régalés de dosas et de faloodas miam miam!
DSC01736DSC01724

21 mars

Aujourd’hui, matin tranquille, je vous épargne les photos mais un moustique zélé a réussi à passer au travers du moustiquaire pour venir me piquer la paupière gauche et j’ai l’air de Quasimodo! La sensation de voir à moitié est pas mal désagréable! Qu’à cela ne tienne, on est allés faire nos touristes quand même. On a marchée pas mal longtemps, vu des lacs, des marchés, des restos chics et moins chics, les gens sont super gentils. Sérieusement, les sourires sont à profusion sans arrière pensée, j’aime bien cette ville!

DSC01739

En pm on a fait une séance de magasinage de touriste parce que tant qu’à renvoyer une boite de costumes, aussi bien y ajouter quelques souvenirs. C’est là que tu te rends compte que tu as des grands pieds quand tu veux des sandales et que les 14 te font flush 🙁 À mon grand bonheur par exemple, aidés d’Ajay et de tout les commerçant qui se crient l’un à l’autre, j’ai fini par trouver des pantalons noirs à peu près comme ceux que j’avais trouvé à Hampi, qui ont fait tout mes voyages et commencent à collectionner les trous!

Le soir, on a voulu sortir pour souper mais après avoir chercher 3 restos qui sont sur tripadvisor dans le quartier, on a rien trouvé et on s’est rabattu sur un gros tas de peanuts masala! Bonne nuit les amis!

22 mars

Aujourd’hui deuxième partie du photoshoot cette fois ci pour un costume traditionnel de danse Kalbelia et un autre de Bollywood 🙂 Il y a la fille d’une des couturières qui commence à se dégêner et on a beaucoup de plaisir ensemble, elle est adorable. Après un diner digne du Hilton (un truc Rajasthani dont je ne me souviens pas le nom), direction un autre parc. On a encore eu beaucoup de plaisir!

DSC01788 DSC01765 DSC01798

On s’est mis à l’horaire indien depuis quelques jours donc lever vers 8h30, déjeuner à 10h30, diner à 16h00 et souper à 21h30. Pas pire bon stratagème pour éviter les grosses chaleurs. On est allés souper dans un genre de pizza Hut indien pour fêter la fin des examens de leur fils avec pizza à volonté, brownie et tout le kit! Ouf, je ne mangerai plus jamais! Leur pizza est étrange par exemple, il y a comme un fromage très mou mélangé à tout qui donne l’impression de manger de la mayonnaise. Je pense que Simon l’a un peu eu sur le coeur lol!

Demain c’est Holi et on va aller dormir chez Sunita et Ajay 🙂 Je vous en redonne des nouvelles! Mais truc de touriste, holi est le 23 mais les couleurs c’est la journée après!!! Chose que je ne savais pas quand j’ai réservé le train pour Delhi! Au moins il est le soir! Plein de rêves colorés à vous autres!

Hint : Simon a fini par se décider, plus de temps au Népal, au pire, la Malaysie sera pour un autre tantôt 🙂

 

Chittorgah-Une ville un fort

17 mars 2016

Et voilà, ce matin pas la choix de sortir du lit. En plus que sous les recommandations de mon médecin finalement c’est les antibios, je suis enfin capable de faire quelque chose. Lentement, mais c’est toujours bien mieux que les derniers 4 jours!!!

Comme il n’y a pas de train direct entre Bundi et Udaipur, notre prochaine destination, nous avons pris le train jusqu’à Chittorgarh avec 7 heures d’attente pour nous donner le temps de visiter le fort. Dans le train, on dirait que j’ai comme un petit post trauma, j’ai comme mal au coeur lol! Faut dire que le monsieur d’à côté qui se joue avec des pustules dans le cou, ça aide plus ou moins.

Nous avons laissé nos gros pack sac en consigne à la gare. Toujours aussi clair, tu laisse tes choses dans le coin du bureau de quelqu’un et tu espères qu’elles soient encore là quand tu reviens. Mais jusqu’à date, ça marche toujours! On se prépare (enfin Simon) à une séance de négociation musclée avec un tuktuk pour aller au fort pendant l’après midi. Quand tu te dis bon, je veux payer 400 mais je suis prête à aller à 500 après 10 minutes de négo agressive!!! Le premier qui vient nous voir, premièrement il est gentil, ça m’a surpris. Deuxièmement c’est 400 direct…hmmm where’s the poop? Ben, il n’y en avait pas! Étonnemment, juste un guide vraiment fin qui veut réussir à convaincre ses touristes en étant pas méchant ni démesuré. I’m IN! ah, le poop, 20cenne de parking, on a collaboré ha!

Effectivement ça prenait un tuk tuk parce que le fort il fait 13 km de large et avec la chaleur et le fait que je n’ai pas grand chose dans le corps, mettons que je n’aurais pas marché tout ça. On visite tranquillement de monuments en monuments en vrai blancs c’est à dire en prenant notre temps.

DSC01410DSC01375

Il y a des groupes scouts complètements fascinés par notre présence. Dans les temples, on se demande si éventuellement on va pas recevoir des guirlandes de fleurs comme les idoles tellement on est suivis. Les gens rient et se poussent du coude en nous voyant, quand on leur dit bonjour, c’est l’hilarité générale. Moi si je lâche l’ergo, je deviens humoriste apparemment j’ai ça dans le sang! Où je me met à charger 10Rp la photo 🙂

Le hit c’est l’ancien palais complètement détruit dans lequel on peut se promener à notre guise! Ça me fait un peu penser à quand on était à Hampi. C’est rare qu’on peut se promener comme ça, n’importe où sans guide, avec des escaliers semi sécuritaires et des demi murs partout.

DSC01432 DSC01420

Retour au resto puis on reprend le train vers Udaipur à 7h30. C’est un deux heures, en classe assise. Bien sûr quand on arrive nos places sont occupées par une famille qui nous disent de s’asseoir ailleurs mais je m’asseois avec eux pareil et je me distrais en jouant avec le bébé 🙂 Je commence à trouver qu’on a pris beaucoup de trains en peu de temps et à me dire, au moins, c’est juste deux heures quand

Friiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiinnnnnnnwrrrrrrrr!!!!!

Frein brusque, arrêt et odeur de charogne avec le train, un peu sur le can vers la droite. Après moultes allées et venues, la police, les contrôleurs et tout, j’ai cru comprendre qu’on a frappé une vache et qu’il y avait aussi un chameau mort à côté. Pendant une heure trente on est arrêtés à faire des petits allés retour sur 1m dans la grosse chaleur pour nettoyer les roues j’imagine?

On est finalement arrivés sains et sauf à notre hotel à l’extérieur du centre ville (comme ça c’est plus facile d’aller chez Sunita et Ajay, amis/rencontrés parce qu’on commande beaucoup de costumes de Bollywood Marie Hélène et moi!!!!)

Prenez soin de vous!

Bundi-Ville bleue… non verte, c’est la couleur de ma peau et des murs…

13 mars la suite, 14 mars aussi…

OK…bon… commençons par le commencement. Le train était pas mal plus bondé qu’à l’habitude malgré nos places assignées. J’ai pas compris vraiment comment 12 personnes rentrent dans l’espace de 8 selon le guide du contrôleur mais bon, jusque là c’est la norme. On a aussi passé une bonne partie du voyage à avoir avec nous deux jeunes enfants 9 mois et 2 ans dont les parents ne parlaient pas anglais mais étaient beaucoup trop contents qu’on s’en occupe. Un coup la peur passée pour celui de 2 ans, c’était dans la poche. Et mon dieu Ge, je revoyais Melek au Burundi à jouer avec le petit et la bouteille d’eau! Mon coeur de matante s’ennuie de ses petits!

Jusque là, ça va. On arrête pendant une heure dans un endroit incongru (passerelle de 15m de haut) et je commence à moins bien feeler. Simon me dit que lui aussi, c’est la chaleur, c’est le monde, et le train brasse plus que d’habitude. On est supposé arriver à Kota à 21h30 mais clairement on va arriver une heure et demie plus tard. Ça va I guess, on a un pick up qui nous attend à la station parce que Bundi est quand même à 30-45 minutes de route.

Jusqu’à ce que…ça ne va plus! Et voilà! C’est le retour de l’intoxication alimentaire indienne carabinée (pour ceux qui ont déjà entendu parler de ma légendaire intoxication à Madurai!). Mais cette fois ce n’est pas dans le “confort” de ma chambre d’hotel mais bien dans le train. Je multiplie mes allées et venues aux latrines devant les regards incongrus des indiens (je dois être de plus en plus blanche si faire se peut!). Je vous épargne les détails mais la dignité prend le bord quand tu es malade comme un chien!

Heureusement en débarquant, le taxi nous attendait. Il a compris assez vite que c’était mieux d’arrêter plusieurs fois à ma demande. Sérieusement, avec les bosses, les odeurs, les vaches j’ai pensé très fort : “Laissez moi mourir dans le caniveau”. Mais je me suis souvenu qu’après un certain temps, ça allait passer! Avec Simon qui a été mon interprète sachant exactement quand demander d’arrêter! Ah le mariage développe la télépathie!

Le gars du guest house a voulu qu’on s’enregistre en arrivant mais je lui ai fait comprendre que ce serait mieux dans mon cas de trouver directement une salle de bain!

15 mars

Après un 12 heures de souffrances, un 12 heures de dodos, beaucoup d’eau, de gravol et de gastrolyte, je suis presque en état de me lever. On a été marcher un peu tantôt, à la vitesse de la tortue mais au moins je me suis levée! Je fais pas plus que 50m mais c’est déjà un pas.

20160315_110924

J’ai même réussi à ingérer de la bouffe, riz blanc et une banane. Sans me la faire voler par les singes qui rodes autour.

20160315_085007 20160315_084357

On est sortis pour souper et après je pense que c’était trop pour mon petit corps. Direction dodo.

16 mars

Eh que j’en ai des choses à conter quand la plus grosse activité de ma journée a été de manger des toast à rien et marcher 25 m avant de revenir dans la chambre admirer chaque coin de plafond pendant une bonne heure chaque!

Simon lui s’est remis pas mal au complet. Moi tant que je suis assise ça va. J’ai au moins la chance d’avoir un peu d’internet et d’en profiter pour vous donner et grapiller de vos nouvelles. Je sais que souvent on pense à tort qu’il ne se passe rien à la maison mais donnez en, ça nous fait plaisir de vous lire (surtout que dans les derniers jours, vous avez été ma principale distraction :))

Simon est allé se promener dans la ville aujourd’hui et Bundi c’est très beau haha! Je l’aurai vu comme vous au travers des yeux de mon amoureux! En attendant je blogue, je dors et Simon bouquine sur le Népal qui s’en vient à grand pas. Conseils pour les prochains jours? Restez loin des sandwich au fromage, on est pas mal sûr que c’est de leur faute!

Demain matin j’ai fort espoir d’être en forme et de partir pour Udaipur mais ne vous en faites pas, si je ne suis pas en état, les plans se changent et on va rester un peu plus longtemps ici. Pour le moment la sandwich à la KitKat et pain naan que je me suis fait pour souper m’a ouvert l’apétit ce que je prend pour un bon signe.

À bientôt!

 

Simon :

13 mars

Eh oui, à mon tour! Faut bien que MD soit malade et que je sois le seul à visiter la ville pour me rendre compte que ça fait un mois qu’on est parti et que c’est elle qui a tout écrit jusqu’à maintenant. 🙂

Tout d’abord, notre arrivée à Bundi (ville où aurait été écrit Le livre de la jungle) n’était pas tout à fait comme je l’imaginais… Je ne vous cacherai pas que c’était plutôt inquiétant de voir MD dans le train, aller de plus en plus souvent aux toilettes. Toutefois, à chaque fois c’était comme si de rien était. Elle a le don d’être capable de cacher lorsqu’elle est malade. Bref, une chance que le gars de notre taxi était là à nous attendre à la station. Avec un peu de recul, on se félicite d’avoir payé presque 2 fois le prix pour avoir demandé que quelqu’un vienne nous chercher à la gare. Parce que quand tu es en forme, négocier un transport pour qu’il t’amène à la bonne place, sans nous faire croire que c’est fermé, sans arrêter voir un de ses amis qui a un magasin d’artisanat et sans nous charger de supplément pour nos bagages; c’est déjà pas toujours évident. Quand tu as la tête dans le derrière, ben t’as pas le goût de t’en faire avec ça! Le chemin pour se rendre était pas trop pire, moitié petite route avec du traffic et des vaches et moitié genre d’autoroute indienne. MD a dû trouver la route particulièrement longue. Mais à chaque vomit, elle prenait le temps de s’excuser 3 fois au chauffeur. Pauvre petit monsieur, on lui a même demandé d’arrêter sur le bord de ce qui ressemble à la métropolitaine, il était pas trop à l’aise…

On finit par arriver, il prend la peine de nous pointer le fort de Bundi, très jolie avec l’éclairage et le lac, mais je crois que MD n’a rien vu de ça. On arrive au guesthouse par des petites rues tranquilles, il y a des bancs de parc près du lac; je crois que je vais m’y plaire ici. La nuit est un peu récupératrice pour moi, mais je crois que MD l’a trouvée longue.

14 mars

Le lendemain on a changé de chambre car celle pour notre budget n’était pas disponible la veille. La chambre est 12$ au lieu de 18$ parce qu’elle est légèrement plus petite et un peu moins fraichement rénovée. Bref, avec 6$ de plus par jour dans les poches en Inde, on peut vraiment se gâter au resto! En gros on a dormi une bonne partie de la journée. MD n’avait pas faim alors je suis parti manger tout seul un plat de spaghetti trop cuit avec de la sauce soya et quelques morceaux de piments et de choux (lire: un chow mein). Pas vraiment vu la ville, mais le fort a l’air beau vu de loin.

15 mars

Après avoir dormi une parti de la journée et une nuit complète, moi je vais plutôt bien. Marie accepte de venir prendre une marche en fin d’avant-midi, on décide vite de rebrousser chemin car ça file pas trop. On est ressorti pour souper, bref on a pas fait grand chose cette journée la.

16 mars

Dernière journée complète à Bundi. MD se repose pendant que moi je vais explorer à pied. Je commence par le fort. Quelle surprise que d’apprendre que c’est gratuit aujourd’hui car c’est la fête du je-ne-sais-pas-trop-combientième raja de la région. Sauf que le fort est fermé alors je n’ai vu que le palace.

DSC01335

J’ai continué au travers de  la ville à pied au lieu de payer 50 cennes pour un tuktuk pour aller au lac à l’extérieur de la ville. C’est pas pour économiser, c’est plus pour rencontrer d’un peu plus près les habitants de Bundi. Ça fait du bien de sortir du quartier touristique. Les gens ont l’air un peu plus authentique quand ils me saluent. C’est certain que l’anglais est moins parlé, mais à quoi ça sert quand tu veux juste dire bonjour à quelqu’un? Un petit hochement de la tête fait très bien l’affaire, ou un «Namaste!». Je fini par arriver au lac, au palace d’été du raja. C’est fermé, pas de visite. J’en profite pour marcher le long du lac. C’est très beau et la nature environnante (il n’y a pas de feuilles dans les arbres) et  la température me fait penser à une très chaude journée de printemps au Québec. Jusqu’à temps que je croise une rangée de palmiers!

DSC01352DSC01353

Pour retourner je prend un chemin différent pour faire changement. Je pourrais dire que le fait de ne pas avoir de carte n’a pas vraiment aidé ma navigation, mais je vous garanti qu’aucune carte n’est assez précise pour mettre toutes les ruelles et petites ruelles (il n’y a pas un mot pour plus petit qu’une ruelle?). Disons des passages étroits où on peut à peine croiser quelqu’un à pied en largeur. Le soleil ne pouvait pas m’aider à m’orienter tellement les murs de chaque côtés de moi étaient haut. J’ai donc essayé de me fier à mon instinct. C’est extrêmement rare que je vais avouer que je suis perdu. Là je dirais que je ne savais vraiment pas j’étais où ni dans qu’elle direction aller exactement (mais j’étais pas perdu quand même!). J’hésitais entre 2 directions quand un petit monsieur m’a vu hésiter et m’a pointé la gauche. En premier lieu, ça aurait pu avoir l’air de vouloir dire:« va dont par là maudit touriste». Mais après avoir observé le gars 2 secondes, ça avait plutôt l’air de: « Crois moi jeune-homme, c’est par là que tu veux aller…» Et effectivement, j’ai rapidement trouvé le chemin du retour avec son indication. J’ai eu de l’aide, mais j’étais vraiment près de la sortie de labyrinthe à ce moment! J’ai pu profité de la vue à distance du fort et du palace.

DSC01357DSC01363 DSC01341

Bon! Dodo et lever tôt demain pour aller à Udaipur. J’entend MD respirer fort (limite ronfler), j’espère qu’elle réussit à récupérer…

Pushkar-Ville sainte, ville hippie!

10 mars 2016

Et voilà! Encore une fois de long moments dans le train en direction de notre prochaine destination. Cette fois ci par exemple nous avons eu droit à 2 heures de distraction autres que les amputés qui quêtent en prenant soin de remonter leurs pantalons pour bien montrer leur moignon en entrant dans le wagon et les musiciens ambulants. Un jeune garçons d’environ 8 ans en direction vers Ajmer pour aller visiter sa cousine qui vient de naître. Étant donné qu’il parle bien anglais, il est juste venu s’asseoir avec nous en disant :”ok, we play a game called atlas, you start and say a country’s name and the next has to go with the last letter for the first of the next”. On a donc joué pendant une heure incluant des villes (on pense qu’il en a inventé mais bon…) et ensuite parlé de ses cours préférés et des nos phobies respectives des araignées. Quel adorable petit garçon!

Arrivés à Ajmer, nous devons prendre un taxi pour se rendre à Pushkar,  ville Sainte hindoue passée les montagnes.  Les tuk-tuks n’ont clairement pas le moteur pour faire la ride. Après discussions avec d’autres touristes, on aurait vraiment du prendre le bus. En plus de chauffer comme un tata,  de nous faire payer la taxe d’entrée qui aurait dû être incluse il a littéralement ramassé un petit gars en vélo. Je lui ai dit que c’était un gros cave un coup rendu à destination mais bon, je pense qu’il s’en contre foutait.

L’hôtel était tout de même super. Tranquille (sauf la dernière nuit ou des espagnols drogués ont chanté de l’opéra jusqu’au petit matin) et le monsieur était super gentil.  Pour aller décompresser nous sommes allés pour le coucher de soleil au bord du lac.

DSC01271 DSC01268 DSC01265

Pushkar est en fait le seul endroit où il y a un temple dédié à Brahman, le dieu créateur de l’univers.  Une pétale de son lotus serait tombée pendant qu’il passait au dessus de pushkar ce qui a formé le lac ou des milliers de pèlerins se lavent et se baignent chaque année.

C’est aussi le Goa du nord. Plein de blancs avec des dreads en vogue, mini jupe en dentelle sur leggings noirs et ceinture de cuir à multiples pochettes à la taille. Entre ça et les saris et robes de pèlerins, simon et moi on est l’archétype du drabe 🙂

Nous sommes allés sur le nord du lac à la fin de la journée. C’était très beau avec les montagnes autour. On s’était tellement fait dire et lu sur internet qu’il ne faut pas accepter de fleurs d’étrangers que quand un gars est venu, il a juste insisté deux fois tellement on a été bête! Ha! Cold hearted Canadians are back!

Leur pratique c’est en gros d’envoyer une personne t’offrir des fleurs gratuitement pour faire une offrande au lac. S’en suit un rituel avec un faux prêtre et ils s’arrangent pour te séparer de la personne que tu connais pour ensuite t’obliger à faire un “don” de min 20$, curieusement pas dans la donation box mais bien directement à eux…

C’est vraiment dommage parce que certains sont des vrai prêtres et l’argent va à nourrir les pauvres. Les vrais demanderaient de mettre un don dans la boite.

11 mars 2016

Le lendemain matin nous sommes allés déjeuner dans un endroit magique avec des mueslis maisons frais hmm different du typique plein d’huile matinale indien! On a rencontré une dame française super sympathique avec qui nous avons partage expériences de voyage et anecdotes loufoques par rapport au fait de voyager seule en inde. Avec elle nous sommes allés monter une petite montagne avec un temple dédié à l’épouse de Brahma. Sérieusement, j’ai aucune idée comment je vais faire pour survivre au Népal si je ne peux pas monter des escaliers ouf! Faut dire que j’ai un peu mal au ventre mais rien de phénoménal… L’Inde quoi! La vue en valait l’effort quand même.

DSC01301 DSC01320

De retour en bas, après midi relax pour accomoder bedon et pour régler les quelques trains et allées et venues qu’il nous reste.

12 mars 2016

Lendemain, on enligne un autre temple dans les montagnes. encore une fois superbe vue et solitude Bienvenue. On voit au loin plein d’autres temples dans les montagnes et un train  qui passe tranquillement et semble s’arrêter chaque kilomètre sans raison (à se souvenir quand nous serons dans le dit train qui s’arrêtera sans raison). Dans le calme et la quiétude se met à jouer de la musique trance eruobeat intense! Le gardien du temple faisait le menage. Quand il nous a vu il a changé de musique pour de la musique indienne, on voulait pas tuer son mood de ménage lol!

DSC01323

Nous avons ensuite passé la journée tranquillement et avons profité d’un coucher de soleil sur le lac dans un restaurant à touriste avec vue sur le lac. Le plaisir des restaurants à touristes c’est aussi souvent que peu importe ce qu’il y a sur le menu (ou comment c’est écrit… qui veut du shouwmin? Un bon milksheik? Brakfast included!) c’est toujours une surprise! Un burger peut être un grilled cheese, un chow mein en fait du spaghetti à la sauce soya 🙂 Ce soir vege burger étonnament avec un pain à burger, j’aurai tout vu!

13 mars 2016

Dernier jour à Pushkar, on prend le bus pour retourner à Ajmer (milles fois meilleure idée que le taxi!). Malgré nos gros sac à dos, on entre dans le bus et on y fait la connaissance de Marta et son copain d’Angleterre qui sont aussi partis pour un an de voyage et sont au début de leur trip! Finalement on a attendu avec eux jusqu’au départ de nos trains respectifs en partageant nos plaisirs et déplaisirs de l’Inde. Direction Bundi!

Jodhpur-Bleu city, sun city!

7 mars 2016-Jodhpur

Aujourd’hui départ pour la ville bleue, Jodhpur. Train de matin plutôt sans histoire. On file à toute vitesse au travers du désert avec la porte ouverte et on regarde passer les bosquets en écrivant le blogue.

Nous sommes arrivés à une station avant la nôtre qui est en fait .5km plus loin de notre hôtel avec 1 heures d’avance. Je ne comprends pas vraiment comment fonctionne les trains. Souvent on part en retard et on arrive en avance, comment les gens qui ont des stations dans le milieu font pour savoir quand venir prendre le train? Peut être que c’est pour ça qu’il y a tant de monde qui dorment à la station, pour pas manquer leur train!

Après 20 minutes dans le train avec d’autres touristes indiens confus, on a décidé de débarquer du train et de prendre un Uber vers l’hôtel. Très gentil encore une fois, mais parler anglais n’étant pas un prérequis on a de la misère à se comprendre et se trouver. Mais on y arrive!

Notre hôtel est plutôt bof, on a eu mieux pour moins cher à d’autres place. Il se méritera probablement un “meh!” sur Trip Advisor mais bon, en même temps le but n’est pas d’avoir une chambre spicnspan ou même une lunette sur la toilette (Véro, ça me rappelle les toilettes en Allemagne avec les lunettes peintes) mais au moins d’avoir un lit propre et  »confortable », ce qu’on a.

En pm nous avons décidé de partir vers le Fort armé de notre ami Google Map. Comme il nous aide aussi souvent à se perdre en suggérant des allées qui mènent à rien ou des ruelles, on fait plein de rencontres! Il y a curieusement de la musique vraiment forte et des enfants qui dansent partout mais bon, c’est agréable!

Encore une fois, le fort et le palace méritent le détour! Avec les audioguides en français avec beaucoup trop de détails, c’est encore mieux! Maintenant je ne suis même plus perturbée quand des hordes de touristes indiens passent en coup de vent! Meh!

DSC01145

Au retour on s’est vraiment perdus dans la ville bleue de toute beauté. Certains enfants nous demandent des crayons à répétions mais en général, les gens veulent seulement nous saluer et  sont très heureux quand on le fait! La musique est de plus en plus présente et on croise de plus en plus de gens avec le front tartiné de ce qui ressemble à de la pâte argent ou du papier d’aluminium. Pendant le souper, notre serveur nous explique que c’est la fête de Shiva. Ils vont nettoyer les statues peintes pour les redorer d’où la musique et le party un peu partout. On nous dit que c’est aussi l’occasion de prendre du bangh lassi (avec du cannabis dedans!). On a poliment refusé.

8 mars 2016-Jodhpur

Bon, encore un levé aux aurores (euh, dormir?) parce que cette fois c’est Simon qui a choisi notre activité, le tour guidé en vélo de la ville! Et oui, je ne refais pas vraiment de vélo à Montréal depuis mon accident alors pourquoi ne pas recommencer en Inde dans des ruelles avec comme casque offert 3 straps de foam style casque de lutte. J’ai préféré garder ma casquette pour ne pas bruler rendue là!

Au moins, aux aurores, il n’y a que très peu de gens qui s’activent et les rues sont calmes. C’était vraiment une super idée que Simon a eu!!!! Sérieusement, notre guide était super et nous sommes allés dans plein d’endroits où nous ne serions jamais allés autrement! Des petites portes cachées pour aller dans les fortifications de la villes, des anciens puits royaux, des temples (et surtout beaucoup d’explications sur tout ce qu’on veut). Le hit c’est que le déjeuner est inclus. Déjeuner = JALEBIS FRAIS! (pour ceux qui ne replacent pas, les trucs qu’on avait au mariage super sucrés et orange! En gros, de la pâte frite et noyée ensuite dans le sirop de sucre safrané). Euh, j’ai quelques problèmes de dépendance dans la vie et on vient d’en toucher un énorme!!!! C’est un trou dans le mur avec un monsieur pas mal obèse (euh! je le deviendrais moi aussi, un jalebi pour le client, un jalebi pour maridee) qui les fait, plein de gens sont en file pour leur déjeuner et c’est juste… GAAAAAAAH! My god que c’était bon! Du dessert au déjeuner, du dessert au déjeuner!!! Pour faire passer, un thé Chai tout aussi sucré…

DSC01204

C’est donc complètement speedés au sucre qu’on a commencé notre journée. On est allés se promener à l’extérieur de la vieille ville un peu, ravoir une dose d’Inde avec les bruits, la foule et les odeurs. On a aussi trouvé des restos avec des prix plus abordables que dans notre quartier de touristes pour de délicieux thalis mmmm!

Fin pm nous sommes montés prendre un café sur le toit de l’hôtel parce qu’on voulait commencer à regarder les choses pour le Népal. Étant donné la compétence limité du semi serveur qui voulait nous vendre une bouteille d’eau déjà entamée, nous avons fait la connaissance de 3 filles qui nous ont dit qu’elles avaient aussi eu des problèmes de compréhension avec lui et qu’elles allaient maintenant se servir elle mêmes dans le frigo. Finalement, on a passé le reste de la journées avec Bethany, Jess et Suzy, 3 infirmières anglaises 🙂 On est retournés au marché central magasiner des bracelets.

J’avais oublié comment ça peut être drôle d’être touriste en groupe surtout avec deux filles blondes et aussi blanches que moi. Mettons que ça fait tourner les têtes haha! Elles ont négocié leur affaires pendant que je me cachais les mains dans les d’sour de bras pour pas me faire attraper et m’en faire mettre! Mais c’est dur!!!!! C’est si beau et coloré!!!!!

DSC01253

On a été souper en grosse gang avec aussi deux autres filles qui restaient à notre hôtel. Rendus au resto, il y avait une anglaise seule qu’on a aussi ramassé au passage. Simon était clairement en minorité. On a eu beaucoup de plaisir (j’adore l’humour anglais!) et on a convaincue la fille seule de la raccompagner à 10h30 à son hôtel (euh, bonne idée, j’aurais pas trippé, les rues sont vraiment plus glauques la nuit!). Elles partent toutes pour Udaipur demain mais ça aura été vraiment un superbe après midi partagés avec cette gang!

DSC01256

9 mars 2016

Ce matin, encore un levé tôt par demande de Simon pour une autre activité, Tyrolienne au travers du Fort de Jodhpur! On était les seuls et même si ce n’était pas très long c’était magique! Un coup passé par dessus la peur, c’est l’impression de voler au dessus de la ville et des fortifications qui est imbattable! Adrénaline guarantie. On a même eu un plus en chemin! On passe dans un petit portique et le guide fait juste nous dire : bats! Je me lève la tête et elles sont là, des dizaines et des dizaines de chauves souris à un bras de distance qui se balancent les pieds accrochés au plafond! My god que c’est impressionnant! Dire qu’hier autour de la table on avait une roumaine spécialiste des chauves souris!!!!

20160309_094039

En étant à côté, nous sommes ensuite partis pour un petit trek dans le parc de Rao Jodha (parc désertique avec des plantes natales, zone de conservation) au gros soleil. C’est qui les touristes qui sont les seuls dans le parc? Ouin! Avoir chaud ça fait parti de notre charme… de toutes façon moi j’ai pas le droit de chiauler, je me suis trop plainte du froid dans ma vie pour chiauler maintenant 🙂

GOPR1931

Visite du mausolée d’un Maharajah au retour et descendre tranquillement vers la bouffe et notre hôtel. Il fait tellement chaud que le 3/4 du temps on déjeune un peu et après on oublie de diner et on mange comme des cochons à 14h00. Mais on est apparemment pas la seuls si on regarde le monde dans les restaurants.

Ah et je vous partage une de mes photos préférées du voyage. Un homme qui a accepté avec grand bonheur de poser pour nous. Je le trouvais juste tellement beau avec ses couleurs et son sourire mystérieux!

20160309_132944

Bagages et gestion des projets à venir et des guesthouses à faire ce pm, demain tôt, direction Puskar!